51 nouveaux actionnaires pour Easi et son modèle d'actionnariat ouvert

Salvatore Curaba détiendra encore 40% des parts d'Easi, société qu'il a fondée il y a 35 ans.

51 employés entrent au capital d'Easi, société spécialisée dans les logiciels informatiques et le cloud, au sein de laquelle Salvatore Curaba n'est désormais plus l'actionnaire principal.

C’est une page qui se tourne et une nouvelle qui est sur le point de s’écrire ce jeudi matin dans les bureaux brabançons d'une ex-entreprise de l'année. Salvatore Curaba ne sera plus l’actionnaire majoritaire d’Easi, la société spécialisée dans les logiciels informatiques et le cloud qu’il a fondée en 1999. Celui qui avait porté sa société jusqu’au titre d’entreprise de l’année en 2019 avait déjà fait un premier pas de côté il y a un an en cédant son fauteuil de CEO à Jean-François Herremans et Thomas Van Eeckhout.

Ce jeudi, la revente de 20% de ses parts – il en possédait encore 60 % – sera actée avec la signature des nouveaux actionnaires. Le pluriel est de rigueur, car ce ne sont pas moins de 51 nouveaux actionnaires qui entrent au capital d’Easi. Tous sont des employés comme le veulent les règles internes.

Écoutez le podcast avec Salvatore Curaba

Ecoutez le podcast avec Salvatore Curaba

Tout le monde peut devenir CEO

"Je ne voulais pas commettre les erreurs qui m’ont fait quitter mes anciennes entreprises. Aujourd’hui, je me réjouis de partager ma société et de ne pas m’être accroché au pouvoir coûte que coûte. Tout le monde peut devenir CEO ici", nous confie Salvatore Curaba qui aura tout de même un pincement au cœur au moment de la signature officielle ce jeudi matin. Mais le fondateur d’Easi a voulu aller au bout de son raisonnement en n’étant plus l’actionnaire majoritaire de l’entreprise qu’il a fait grandir. "Il faut savoir laisser sa place, personne n’est indispensable".

"Je ne voulais pas commettre les erreurs qui m’ont fait quitter mes anciennes entreprise. Aujourd’hui, je me réjouis de partager ma société."
Salvatore Curaba
Fondateur d'Easi

Permettre aux employés de devenir actionnaires, cela fait partie de la philosophie d’entreprise chez Easi. Maximiser à tout prix le profit des actionnaires est un modèle dépassé pour Thomas Van Eeckhout et Jean-François Herremans, tous deux CEO d’EASI (pour la Flandre et la Wallonie respectivement). "Nos employés et nos partenaires se rendent compte que de bons résultats ne signifient pas grand-chose si c’est au détriment de nos parties prenantes. Tout ne tourne pas autour du profit. La manière dont nous obtenons nos résultats est tout aussi importante. Avons-nous eu recours au soutien du gouvernement? Avons-nous dû licencier des collaborateurs? Bien au contraire. Nous avons pu soutenir nos clients et nos partenaires pendant cette crise", clament en chœur les deux CEO.

Le modèle de l’actionnariat salarié

"Je ne sais pas quel est le terme le plus approprié: socialisme entrepreneurial ou bien peut-être capitalisme vertueux et social", réfléchit Salvatore Curaba. Ce qui est sûr, c’est qu’avec ses 51 nouveaux actionnaires, Easi totalisera 105 employés actionnaires pour une entreprise qui compte 308 employés. Cela signifie que 34 %, soit un salarié sur trois, sont actionnaires de l'entreprise. Un modèle qui sera poursuivi et encore accentué dans le futur, accompagné d'un renouvellement régulier des personnes présentes au comité de direction "pour éviter que l'entreprise ne vieillisse".

Pour l’occasion et mettre un peu d’ordre dans la structure, tous les actionnaires seront maintenant logés dans une nouvelle structure baptisée Easi Corporate qui fera office de holding chapeautant les différentes filiales d’Easi ainsi que ses activités immobilières.

"Nos employés et nos partenaires se rendent compte que de bons résultats ne signifient pas grand-chose si c’est au détriment de nos parties prenantes. Tout ne tourne pas autour du profit."
Thomas Van Eeckhout et Jean-François Herremans
co-CEO d'Easi

Ce modèle a été initié il y a tout juste 10 ans. "Salvatore Curaba a commencé à vendre ses parts en 2011. Bien que le partage fasse partie de notre ADN, c’est cette étape qui nous a donné des ailes. Aujourd'hui, nous en récoltons les fruits. L'actionnariat salarié n'assure pas seulement la continuité de notre entreprise. Cela nous motive également à grandir", explique Jean-François Herremans.

"Je ne sais pas quel est le terme le plus approprié: socialisme entrepreneurial ou bien peut-être capitalisme vertueux et social"
Salavatore Curaba
Fondateur d'Easi

Un modèle qui permet aussi à l’entreprise de conserver ses meilleurs éléments dans un domaine, l’informatique, où la concurrence faire rage pour attirer les meilleurs talents. "On ne quitte pas un endroit où l’on est bien » résume Salvatore Curaba.

Des employés ou des ambassadeurs ?

Devenir actionnaire devient un objectif dans l’entreprise comme pour Antoine Rucquoy présent depuis 2017 comme Senior Software Engineer et nouvel actionnaire: "Quand on devient actionnaire, on s’engage beaucoup plus dans la croissance de la société et on se transforme en une espèce d'ambassadeur auprès de ses nouveaux collègues, mais aussi à l’extérieur." Même son de cloche chez Marie Payet, qui fait aussi son entrée dans le club des actionnaires: "Plus qu'une question d'argent, c'est avant tout une histoire de confiance et de soutien qui motive à s’impliquer."

À l’issue de l’opération qui a dû demander l’aval du fisc au vu du nombre important d’actionnaires, et dont le produit devrait générer, selon nos informations, un montant avoisinant les 10 millions d'euros, Salvatore Curaba possédera encore tout de même 41,5% de "son bébé". Il compte revendre ses parts au fur et à mesure chaque année à d’autres employés qui voudront faire partie de l’aventure.

Le résumé

  • 51 nouveaux actionnaires entrent au capital d'Easi.
  • Salvatore Curaba cède 20% de ses parts et n'est plus l'actionnaire majoritaire.
  • Les nouveaux actionnaires sont tous des employés. Easi applique un modèle d'actionnariat ouvert qui permet à ses employés d'investir dans l'entreprise après deux ans d'ancienneté.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés