7.800 emplois passent à la trappe chez Microsoft

©EPA

Le géant de l'informatique vient d'annoncer la suppression de 7.800 emplois, essentiellement dans les téléphones. Le groupe avait déjà annoncé 18.000 suppressions de postes l'an dernier. Il entend ainsi réduire ses coûts.

Microsoft a annoncé mercredi une nouvelle vague de suppressions de postes afin de réduire davantage ses coûts, indique le New York Times. Ce sont près de 7.800 emplois qui devraient être sacrifiés, essentiellement dans le secteur de la téléphonie. Cela représenterait une charge de 7,6 milliards de dollars. Cette charge pour dépréciation est liée au rachat des appareils et des services du finlandais Nokia en avril 2014.

Microsoft va aussi inscrire une charge de restructuration d'environ 750 à 850 millions de dollars.

"Je ne prends pas ces changements de stratégie à la légère, compte tenu de leurs effets sur la vie de personnes qui sont importantes pour l'entreprise."
Satya Nadella
PDG de Microsoft

Selon le quotidien, qui cite des sources au fait du dossier, ces nouvelles suppressions de postes s'ajouteraient aux 18.000 annoncées il y a un an. Fin mars, l'entreprise comptait 120.000 employés. Les emplois qui vont être supprimés représentent 6,5% des effectifs totaux du groupe. 

Ces suppressions de postes devraient concerner des employés de l'activité matériel du groupe de Redmond, y compris la division smartphones rachetée à Nokia l'an dernier. Le groupe avait alors décidé de ne plus utiliser la marque Nokia pour ses smartphones. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés