Agfa-Gevaert repousse une offre d'achat

©Photo News

Kanteron Systems a marqué son intérêt pour un rachat d'Agfa-Gevaert via une offre publique d'acquisition. La direction d'Agfa a dit "non".

Agfa-Gevaert aiguise les appétits. Le spécialiste de la technologie de l’image signale qu’il a reçu une marque d’intérêt non-liante de la part de Kanteron Systems pour l’acquisition de toutes les actions du groupe basé à Anvers. Et cela via une offre publique d’achat (OPA) volontaire et conditionnelle. Aucun prix par action ni aucun montant n'ont été dévoilés. 

La direction d’Agfa-Gevaert a décidé, de son côté, de ne pas engager de discussions avec Kanteron Systems pour le moment. "Nous ne sommes pas convaincus, qu'à ce stade, il s'agit d'une offre intéressante" a précisé le porte-parole du groupe. 

Fait hors du commun pour ce genre d'opération, Kanteron a posté le 10 septembre dernier sur son blog un texte mentionnant avoir communiqué son offre au conseil d'administration d'Agfa.  

Le titre réagissait peu à cette annonce avec un gain de 2,8% à 3,93 euros vers 11h.

Imagerie médicale

C'est essentiellement la division Agfa HealthCare qui semble intéresser l'acheteur potentiel. Sur son blog, Kanteron Systems écrit que les revenus de ces activités ont stagné au cours des dernières années. "Toutefois, un deal avec Kanteron permettrait à Agfa d'accéder à notre technologie de pointe particulièrement dans la pathologie et la génomique. Agfa pourrait ainsi prendre la tête du marché des systèmes d'information clinique de la médecine de précision".

Rappelons qu'Agfa-Gevaert travaille depuis un an environ à la transformation d'Agfa Healthcare en une entité légale indépendante, un processus qui devrait être bouclé à la fin de cette année.

Créée en 2005, Kanteron Systems est une société espagnole non cotée spécialisée dans l'informatique biomédicale et des soins de santé.  

Pas une première

Ce n'est pas la première fois qu'Agfa et plus particulièrement sa division d'imagerie médicale suscite les convoitises. Fin 2016, la société allemande CompuGroup spécialisée dans les systèmes informatiques pour les dossiers médicaux avait marqué son intérêt pour un rachat de la société. Mais après un examen approfondi des comptes, il avait jeté l'éponge. Les charges de pension d'Agfa-Gevaert qui s'élèvent à 1,1 milliard d'euros ont sans doute pesé dans la balance.

Qu'en pense AOC?

Depuis lors, les choses ont quelque peu changé chez Agfa-Gavaert. L'actionnaire activiste Active Ownership Capital (AOC) est devenu ,il y a quelques mois à peine, l'actionnaire principal du groupe avec une participation de 10,3%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content