Avec son Note 9, Samsung veut remplacer les ordinateurs

©AFP

Le Galaxy Note 9 de Samsung est arrivé. Avec cette phablette haut de gamme, le géant sud-coréen veut remplacer les ordinateurs, plus encombrants.

Le nouveau Galaxy Note 9 était très attendu, Samsung l'a dévoilé ce jeudi à New York. Le géant sud-coréen de l'électronique mise sur ce "phablet" (contraction d'un téléphone et d'une tablette) très haut de gamme pour attirer à lui les personnes qui veulent pouvoir effectuer toutes leurs tâches avec un smartphone et ne plus devoir recourir à une tablette ou à un ordinateur portable. Bien que contenant une série d'améliorations et de nouveautés, le Note 9 n'affiche pas d'innovation radicale. 

©REUTERS

Le nouveau téléphone a été doté d'un stylet connecté via Bluetooth, qui sert de télécommande de l'appareil à distance. Par son entremise, on peut par exemple allumer l'appareil photo, prendre un cliché, changer de morceau de musique, naviguer dans une présentation de diaporamas, etc.

Le Note 9 peut également se muer en petit ordinateur, en se connectant à une télévision ou un moniteur via un câble HDMI. Son écran, grand de 6,4 pouces, servira alors de clavier et de souris. L'intelligence artificielle intégrée permet également d'optimaliser les photos. Elle adaptera certains réglages avant de prendre le cliché, en fonction de la situation, de l'objet ou des personnes. Mais elle signalera également les défauts des photos.

L'appareil est équipé d'un double capteur photo à l'arrière (12 MP chaque fois), "très performant en cas de faible luminosité", assure-t-on. Mais aussi d'une caméra avant (8MP) qui peut notamment servir à déverrouiller le téléphone via la reconnaissance faciale ou un lecteur d'iris.

©REUTERS

La batterie est de 4.000 mHa, ce qui doit permettre d'utiliser le téléphone durant toute la journée sans devoir le recharger. À noter encore une mémoire interne de 128 ou de 512 GB, la possibilité d'y insérer deux cartes sim, une résistance à l'eau et à la poussière (IP68), un capteur d'empreinte digitale sur la face arrière du smartphone et un port jack pour les écouteurs. Pour la capacité de stockage, il sera même bientôt possible d'ajouter une extension, portant la capacité à un téraoctet (To), du jamais vu pour un smartphone.

Enfin, plus anecdotique, le Note 9 sera le premier mobile Android à accueillir Fortnite, un jeu vidéo très couru qui n'était jouable jusqu'à présent que sur PC, console ou plate-forme Apple. L'appareil aura en outre une vitesse de refroidissement rapide durant les sessions de jeu, lesquelles ont pour habitude de faire chauffer les mobiles très vite.

Le Galaxy Note 9 devrait être le smartphone grand public le plus cher au monde.

Ce "phablet" coûtera 999 euros pour la version 128 GB, soit le même prix que le Note 8 présenté il y a un an. La version de 512 GB reviendra, elle, à 1.249 euros. Les deux modèles seront disponibles à partir du 24 août.

Selon plusieurs médias spécialisés, le Galaxy Note 9 devrait être le smartphone grand public le plus cher au monde, dans sa version 512 Go. Son prix sera de 1.250 dollars aux Etats-Unis, contre 1.000 dollars pour la version 128 Go, soit plus que l'iPhone X dans sa version 256 Go, vendu autour de 1.150 dollars. Lors de la présentation, Samsung a également révélé sa première enceinte aux fonctions d'assistant virtuel, un marché sur lequel le Sud Coréen était jusqu'ici absent.

Relancer les ventes

L'appareil, jadis plutôt porté sur les caractéristiques de productivité, fait cette fois-ci la part belle au jeu dans le but d'attirer une clientèle jeune et de relancer des ventes un peu poussives.

Les analystes estiment que Samsung a écoulé une dizaine de millions de Note 8 jusqu'à présent.

Toujours largement en tête des ventes de smartphones dans le monde, Samsung a néanmoins enregistré une baisse de 22% de son chiffre d'affaires lié aux supports mobiles au deuxième trimestre. Une déconvenue qu'il a attribué aux ventes décevantes de son modèle Galaxy S9, lancé en mars. L'intensification de la concurrence des équipementiers chinois, Huawei en tête, explique aussi ce ralentissement. 

 

Les analystes estiment que Samsung a écoulé une dizaine de millions de Note 8 jusqu'à présent.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content