"Dailymotion doit rester européen"

C'est en tout cas le souhait d'Emmanuel Macron. Le ministre français de l'Économie s'oppose à toute négociation exclusive entre la plate-forme de vidéos et le chinois PCCW. Il veut faire de Dailymotion un avatar de l'industrie numérique européenne.

Dailymotion détenu à 24,9% par l'Etat français se verrait bien, en partie, chinois. La plate-forme d'hébergement et de partage de vidéos est en tous cas  au centre de nombreux marchandages. Un round de négociations entre le groupe Orange, propriétaire de la startup française et des acteurs européens ou hongkongais. 49% de son capital sont en jeu. Et PCCW, le holding de Richard Li, fils du milliardaire chinois Li Ka-shing, se verrait bien rafler la mise.

©MFN

Selon le journal Le Monde, Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, s'oppose à toute négociation exclusive avec le challenger hongkongais. "Nous avons demandé à Orange de prendre en compte les éléments de la souveraineté numérique européenne", tranche-t-il. À l'heure où l'Europe veut structurer et agrandir son industrie numérique, voir une partie du capital de Dailymotion s'expatrier en Chine ne réjouit guère le ministre français. Son prédécesseur, Arnaud Montebourg, n'était guère plus enthousiaste. L'ancien ministre du Redressement productif avait mis son veto au rachat du français Dailymotion par l'américain Yahoo! pour 279 millions d'euros.

Les acteurs ne manquent pas

En Europe et en France, les concurrents de PCCW ne manquent pas. On retrouve notamment

  • les allemands Axel Springer ou Bertelsmann
  • les français Vivendi (propriétaire de Canal+) et Fimalac, la maison mère d'AlloCiné.

Tous ces acteurs sont actifs dans le secteur des médias. Selon le journal Le Monde, c'est Fimalac qui serait le meilleur candidat à ce rachat aujourd'hui.

Face à Youtube

©rv

Derrière ces marchandages: l'ambition des européens de mieux rivaliser avec l'industrie numérique américaine. Dailymotion est une pièce majeure dans ce jeu face à Youtube, son principal adversaire. Malgré ses bonnes performances, il est encore loin de rattraper le sprinteur américain.

Créé en juin 2005 par Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey, Dailymotion est lancé pratiquement en même temps que Youtube qui voit le jour en février 2005. 10 ans plus tard, l'américain est loin devant le français.

Selon la plateforme Alexa, le Français est  85e au classement des sites les plus consultés au monde. Youtube, lui,  est troisième. Les graphiques ci-dessous donnent un aperçu de l'écart que Dailymotion doit encore creuser pour rattraper Youtube.

Cliquez sur les deux onglets pour passer d'un graphique à un autre.

En moyenne,

  • Dailymotion accueille 128 millions de visiteurs uniques par mois contre un milliard pour Youtube.
  • L'américain totalise 4 milliards de vidéos vues par jour, soit 124 milliards environ par mois. Le Français en totalise à peine 2,5 milliards.
  • Sur Youtube, 300 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute.
  • La plateforme américaine est disponible dans 75 pays et dans 61 langues. Contre 18 langues et 35 versions différentes pour la plateforme française.

Ériger Dailymotion comme un des avatars de l'industrie numérique européenne a aussi son revers. L'arrivée de PCCW aurait pu accéréler son développement en Chine. Un marché en plein essor et aussi un terrain de jeu convoité par Google, le propriétaire de Youtube.

[Suivez Bastien Pechon sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés