En 2019, Facebook sera plus généreux avec le fisc

©AFP

Changement qui compte pour Facebook dans le pays. Alors que le réseau social annonçait en 2017 déjà une révision de sa structure commerciale, les premières conséquences se feront finalement sentir cette année en Belgique.

A compter de l’exercice comptable 2018, les revenus publicitaires générés localement par le géant américain ne seront plus déclarés en Irlande – où ils étaient imposés –, mais bien dans les différents pays d’activité concernés. Condition à cela? Que l’entreprise dispose sur place d’équipes amenées à accompagner les campagnes de ses annonceurs.

Ce qui concerne donc la Belgique où Facebook opère depuis le Regent Park, un des derniers immeubles sortis de terre sur la rue de la Loi, à Bruxelles.

En 2017, Facebook Belgium a enregistré un bénéfice avant impôt de 446.557 euros et payé 168.285 euros de taxes.

Opération gagnante?

Un changement, préparé courant 2018, mais dont il est, pour l’heure, difficile de savoir s’il rapportera beaucoup ou non au trésor. En effet, si les grands comptes seront désormais comptabilisés au niveau belge, les revenus publicitaires que les PME dépensent sur la plateforme du réseau continueront, eux, à transiter par l’Irlande.

En 2017, Facebook Belgium a enregistré un bénéfice avant impôt (base imposable) de 446.557 euros et payé 168.285 euros de taxes. Du reste, l’entreprise ne publie pas de chiffres de vente belges. La relation entre le bénéfice brut d’exploitation et le chiffre d’affaires n’est donc pas claire.

Avec ce changement, Facebook entend donner plus de transparence aux décideurs politiques, ainsi qu’aux citoyens, sur le pan financier de ses activités. Il s’agit d’ailleurs là d’un des premiers exemples d’une telle pratique de la part d’un géant technologique.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content