En bourse, Google est une "belle histoire" comme Wall Street en raffole

©Bloomberg

Depuis son entrée en Bourse, le titre a effectué un parcours sans faute.

Le géant de la Silicon Valley n’a pas à rougir de son parcours en bourse: +2.500% en un peu plus de 15 ans! À titre de comparaison, l’indice américain Nasdaq a progressé de 380% sur la même période.

Ce n’était pourtant pas gagné pour Google . Son entrée à la Bourse de New York en 2004 s’est déroulée dans des conditions difficiles. Pour attirer des investisseurs échaudés par l’éclatement de la bulle Internet quelques années plus tôt, le groupe a dû réduire pratiquement de moitié la taille de l’opération, en abaissant notamment sa fourchette de prix entre 85 et 95 dollars (contre une fourchette entre 108 et 135 dollars).

Annoncée en avril, l’IPO a finalement lieu le 18 août 2004. Google entre en bourse par la petite porte, à 85 dollars, ce qui le valorise à environ 23 milliards de dollars. Mais dès la première séance, l’action fait des étincelles: +18% la première journée. Elle gagne plus de 50% en un mois et demi, franchissant la barre des 200 dollars en novembre 2004. Trois ans plus tard, elle atteint déjà les 700 dollars grâce à des résultats souvent meilleurs qu’attendu. Sa route semble toute tracée.

Mais survient alors la crise économique de 2008. Si Google parvient à poursuivre sa croissance, le rythme est plus faible qu’espéré. La sanction des investisseurs est immédiate: le titre perd environ 55% cette année-là. Il lui faudra attendre septembre 2012 pour retrouver ses sommets. Pris alors d’une certaine frénésie, il enfonce facilement les paliers suivants. 800 dollars en février 2013, 900 dollars en mai 2013... Et le 18 octobre 2013, Google franchit pour la première fois de son histoire le cap des 1.000 dollars. Le groupe deviendra quelques mois plus tard, en février 2014, la 2e capitalisation boursière mondiale derrière Apple. Il décide alors de diviser en deux son action (classe A et classe C) pour la rendre plus accessible. Une tactique qui lui permettra de devancer son rival deux ans plus tard, en février 2016. Mais Google, devenu Alphabet entre-temps, ne restera pas sur la première marche du podium très longtemps. Aujourd’hui, le groupe vaut environ 900 milliards de dollars, derrière Microsoft et Apple.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect