Google dans l'arène judiciaire à Luxembourg

Google, accusé par l'Europe d'abuser de sa position ultradominante dans la recherche en ligne, s'est défendu mercredi devant la justice européenne.

La bagarre entre l'exécutif européen, gardien de la concurrence, et le géant américain dure depuis dix ans. Google a été mis trois fois à l'amende, pour un montant total de 8,25 milliards d'euros, dans trois affaires anti-trust. De mercredi à vendredi, c'est la première des trois affaires, dite "Google Shopping", qui fait l'objet de plaidoiries devant le tribunal de l'UE à Luxembourg.

2,42 milliards
Une amende contestée
Google a été mis trois fois à l'amende par l'Europe, pour un total de 8,25 milliards. C'est la première amende, qui se monte à 2,42 millliards, qui fait l'objet de plaidoiries à Luxembourg.

En juin 2017, la Commission a infligé une amende de 2,42 milliards d'euros à Google pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne afin de favoriser son comparateur de prix Google Shopping au détriment de ses rivaux, comme Kelkoo. L'Américain a déposé un recours à Luxembourg.

"Si Google avait dû faire face à la décision de la Commission en 2008, il n'aurait pas eu d'autres options que d'abandonner ses technologies innovantes", a déclaré l'avocat de la firme américaine, Thomas Graf, au premier jour des plaidoiries.

"Si Google avait dû faire face à la décision de la Commission en 2008, il n'aurait pas eu d'autres options que d'abandonner ses technologies innovantes."
Thomas Graf
Avocat de Google

L'avocat de la Commission, Nicholas Khan, a lui souligné la puissance du mastodonte de Mountain View. Son "statut de colosse de l'ère numérique est incontesté et jusqu'à il y a peu de temps incontestable", a-t-il dit, l'accusant d'être à l'origine d'"un grave préjudice pour la concurrence".

Pour Bruxelles, Google a relégué au fond du classement des résultats de recherches les concurrents de son comparateur de prix Google Shopping, les rendant moins visibles pour les consommateurs.
La décision des juges européens - susceptible d'appel - pourrait intervenir dès l'été, selon une source à Luxembourg.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect