Huawei répond avec ardeur aux nouvelles mesures américaines

Huawei a largement critiqué la décision américaine de s'en prendre à nouveau à son groupe. ©REUTERS

Les États-Unis ont annoncé une prolongation de l’embargo contre Huawei ainsi que des mesures supplémentaires. Le groupe chinois a réagi ce lundi matin pour dénoncer cette nouvelle attaque. Et il n’y va pas avec des pincettes.

C’était il y a presque un an. L’administration Trump mettait un peu plus la pression sur la Chine en mettant une série de ses entreprises sur une liste noire, interdisant ainsi toutes les entreprises de la bannière étoilée à collaborer avec ces dernières. La plus célèbre de ces entreprises blacklistées est Huawei, deuxième plus gros producteur de smartphones dans le monde et l’un des leaders dans le développement de la 5G

"Pour attaquer une entreprise leader d'un autre pays, le gouvernement américain a intentionnellement tourné le dos aux intérêts des clients et des consommateurs de Huawei."
Huawei

Un an après les mesures, l’atmosphère ne s’est pas vraiment détendue. Au contraire même. Le ministère américain du Commerce extérieur a annoncé, fin de semaine dernière, la prolongation de l’embargo d’une année supplémentaire. L’administration va même un peu plus loin en interdisant aux entreprises étrangères de vendre à la société chinoise (ainsi qu’à ZTE) des semi-conducteurs, pièces essentielles dans la confection des différentes technologies de la marque.

Face à cette nouvelle attaque, la réponse de la Chine n’a pas tardé. "Le gouvernement chinois défendra fermement les droits et intérêts légitimes et légaux des entreprises chinoises", a expliqué, ce weekend, le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Conséquences planétaires

Ce lundi, c’était au tour d’Huawei de dénoncer avec ardeur, la nouvelle annonce américaine. À l’occasion de son Global Annual Summit, l’événement le plus important de la marque qui a débuté cette semaine, l’entreprise a rappelé tout le mal qu’elle pensait de la politique de Trump. Dans un communiqué, l’entreprise n’y va pas avec des pincettes pour décrire les mesures visant directement son activité. "Dans sa quête incessante pour resserrer son emprise sur notre société, le gouvernement américain a décidé d'aller de l'avant et d'ignorer complètement les préoccupations de nombreuses entreprises et associations industrielles", explique le groupe.

3 milliards
d'utilisateurs
D'après Huawei, les mesures américaines auront un impact sur les services de communication de plus de 3 milliards de personnes qui utilisent ses produits et services dans le monde.

L’argumentaire de Huawei s’appuie sur les importantes conséquences que pourraient engendrer ces nouvelles mesures sur son activité mais surtout, sur celle de ses clients . "Cette décision était arbitraire et pernicieuse et menace de saper toute l'industrie dans le monde. Cette nouvelle règle aura un impact sur l'expansion, la maintenance et les opérations de réseaux d'une valeur de centaines de milliards de dollars que nous avons déployés dans plus de 170 pays", lance le groupe.

"Cela aura également un impact sur les services de communication pour plus de 3 milliards de personnes qui utilisent les produits et services Huawei dans le monde. Pour attaquer une entreprise leader d'un autre pays, le gouvernement américain a intentionnellement tourné le dos aux intérêts des clients et des consommateurs de Huawei. Cela va à l’encontre de l’affirmation du gouvernement américain selon laquelle il est motivé par la sécurité du réseau", enchaîne le groupe.

"Les États-Unis mettent à profit leurs propres atouts technologiques pour écraser les entreprises en dehors de leurs propres frontières."
Huawei

Aucun gagnant

Alors que le groupe précise s’en être sorti jusqu’ici "contre toute attente", il semble plus inquiet face à ces nouvelles mesures. "Nous prévoyons que notre activité sera inévitablement affectée. Nous ferons tout notre possible pour trouver une solution. Nous espérons que nos clients et fournisseurs continueront de nous soutenir et de minimiser l'impact de cette règle discriminatoire", explique Huawei qui assure que personne ne sortira gagnant de cette nouvelle attaque. Pas même les États-Unis.

"Les États-Unis mettent à profit leurs propres atouts technologiques pour écraser les entreprises en dehors de leurs propres frontières. Cela ne fera que saper la confiance des entreprises internationales dans la technologie et les chaînes d'approvisionnement américaines. En fin de compte, cela nuira aux intérêts américains".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés