La publicité sur mobiles fait bondir le bénéfice de Facebook

Zuckerberg, patron de Facebook ©AFP

Avec un bénéfice net en hausse de 79% à 4,7 milliards de dollars engrangé en grande partie grâce à la publicité sur mobiles, Facebook est au-dessus des attentes au troisième trimestre.

Facebook a annoncé ce mercredi un bond de 79% de son bénéfice trimestriel à la faveur de la progression de ses revenus publicitaires dans la vidéo, mais a prévenu que ses investissements pour éviter les utilisations abusives du réseau social pèserait sur sa rentabilité.

Le revenu publicitaire total du réseau social a augmenté de 49% au troisième trimestre, à 10,14 milliards de dollars (8,73 milliards d'euros), dont 88% proviennent des publicités sur terminaux mobiles. Les analystes attendaient en moyenne un revenu publicitaire total de 9,71 milliards de dollars, selon le cabinet FactSet.

  • Le nombre d'utilisateurs a grimpé de 16% pour atteindre 2,07 milliards de personnes.
  • Le bénéfice net s'est élevé à 4,71 milliards de dollars, soit 1,59 dollar par action, contre 2,63 milliards (BPA 90 cents) un an plus tôt.
  • Le chiffre d'affaires global a progressé de 47,3% à 10,33 milliards de dollars.
"Protéger notre communauté est plus important que de faire bondir nos bénéfices."
Mark Zuckerberg

"Nous sommes très sérieux quant (aux mesures à prendre) pour empêcher les usages abusifs de nos plateformes. Nous investissons tellement dans la sécurité que cela aura un effet sur notre rentabilité. Protéger notre communauté est plus important que de faire bondir nos bénéfices", a affirmé Zuckerberg, dans le communiqué accompagnant la publication des résultats.

Facebook est sous le feu des critiques pour avoir servi de plateforme aux fausses informations ("fake news") pendant la campagne présidentielle de 2016. Son responsable juridique, de même que ceux de Google et Twitter, était auditionné ce mercredi par des commissions parlementaires du Congrès qui enquêtent sur une possible ingérence russe dans la campagne américaine.

Le groupe a annoncé une série de mesures pour mieux lutter contre les contenus problématiques, notamment le recrutement de milliers de personnes.

Le titre Facebook avait clôturé au plus haut depuis son introduction en Bourse, à 182,66 dollars (+1,44%).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés