analyse

Microsoft rachète GitHub, la plate-forme préférée des développeurs

©REUTERS

L'opération, d'un montant de 7,5 milliards de dollars, suscite déjà de nombreuses inquiétudes chez les développeurs.

Satya Nadella continue de transformer Microsoft . Ce lundi, le géant de Seattle a officialisé le rachat de GitHub, une plate-forme très populaire chez les développeurs d’applications et de logiciels. Et en particulier pour les projets en open source, que le concepteur de Windows a longtemps combattu.

Prix de l’opération: 7,5 milliards de dollars, soit la quatrième plus importante acquisition de l’histoire de Microsoft.

Malgré une hausse de son chiffre d’affaires, la société restait déficitaire.

Fondée en 2008 à San Francisco, GitHub avait été valorisée à 2 milliards de dollars lors de sa dernière levée de fonds en 2015. Le service permet aux développeurs d’héberger et de partager leurs travaux, de manière privée ou publique. Il propose aussi des outils de collaboration, qui séduisent par leur facilité d’utilisation.

L’utilisation est gratuite pour les projets publics. Il faut en revanche payer entre 7 et 21 dollars par mois et par utilisateur pour les projets privés. GitHub revendique plus de 27 millions d’adeptes et plus de 80 millions de projets stockés.

La plate-forme est déjà utilisée par les ingénieurs informatiques de Microsoft, qui avait décidé l'an passer de fermer son propre service de partage de code informatique. GitHub est également plébiscité chez Apple, Google, Amazon, Facebook et de nombreuses start-up.

Malgré une hausse de son chiffre d’affaires, la société restait déficitaire. Depuis dix mois, elle n’avait par ailleurs plus de directeur général. Et elle cherchait un repreneur, plutôt que de mener une introduction en Bourse. Pour rentabiliser son investissement, Microsoft mise sur des synergies avec ses autres services, en particulier Azure, son offre de cloud computing. De quoi lui permettre de mieux rivaliser avec Amazon, le leader de ce marché en forte croissance.

En outre, l’éditeur pourrait aussi lier GitHub et LinkedIn, le réseau social professionnel qu’il a racheté en 2016 pour 26 milliards de dollars, afin de créer de nouveaux outils payants pour les recruteurs. Ce rachat, qui devrait être conclu avant la fin de l’année, suscite déjà de nombreuses inquiétudes dans la communauté des développeurs.

Une partie d’entre eux ont ainsi choisi de migrer vers d’autres plates-formes. GitLab assure que son activité a été multipliée par dix, ce qui a provoqué une surcharge de ses serveurs. Satya Nadella promet que GitHub restera une “plate-forme ouverte”, “fidèle à sa philosophie de base”. Mais Apple, Google et Amazon accepteront-ils d’héberger leurs projets chez un concurrent? L'entreprise prenait 0,7% à l'ouverture de Wall Street.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content