Publicité

Premier semestre décevant pour Barco

©Barco

Le groupe belge Barco voit une progression à 10,3% de sa marge Ebitda au premier semestre, mais le cours du dollar défavorable dans la première moitié de cette année a pesé sur ses résultats.

Le groupe belge Barco , spécialisé dans les technologies de l’image, a publié ce jeudi les résultats de son premier semestre avec un chiffre d'affaires à 498,1 millions, en baisse de 3,8% (mais en hausse de 2,7 % à changes constants) par rapport à un solide premier semestre 2017. Le consensus des analystes était de 516,7 millions d'euros. Cette légère baisse est à mettre sur le compte d'un taux de change défavorable du dollar.

  • Les commandes reçues atteignent 539,7 millions d’euros, soit une diminution de 4% (mais une augmentation de 2% à changes constants), ce qui est inférieur aux prévisions des analystes (554,4 millions d'euros)
  • Le carnet de commandes s’élève à 324,4 millions d’euros, soit une hausse de 14 % par rapport à fin 2017
  • La marge brute s’établit à 38,8 % (+0,5 point de pourcentage)
  • L’Ebitda atteint 51,5 millions d’euros (+3,3 millions), soit 10,3 % des ventes (+1 point de pourcentage)
  • L’Ebit ajusté s’améliore à 34,9 millions d’euros (+3,4 millions d’euros) ou 7 % des ventes (+0,9 points de pourcentage)
  • Le résultat net s’élève à 27,3 millions d’euros (+8,1 millions)

A côté du taux de change défavorable, au niveau opérationnel, il y a également quelques inquiétudes puisque dans la division Enterprise, la croissance de ClickShare est fortement contrebalancée par un recul des ventes dans le segment Control Rooms dû à un ralentissement de la demande de murs à rétroprojection.

 La division Healthcare enregistre un volume élevé de nouvelles commandes, ce qui témoigne du renforcement de sa position sur le marché, à la fois dans les segments de l’imagerie diagnostique et chirurgicale.

→ Dans la division Entertainment, le segment Venues & Hospitality enregistre son troisième semestre consécutif d’amélioration du chiffre des ventes, compensant en partie le recul des ventes du segment Cinéma, surtout en Chine.

Le montant des commandes émanant des régions EMEA (Europe-Moyen-Orient-Afrique) et APAC (Asie-Pacifique) recule, sur base annuelle, alors qu'il augmente en Amérique (du Nord et du Sud).

"Comme prévu, les ventes du premier semestre 2018 sont en léger recul, après une performance particulièrement soutenue au premier semestre 2017. Nous avons la conviction que nous pourrons accroître nos ventes au deuxième semestre et améliorer notre marge Ebitda sur des ventes annuelles pratiquement inchangées", a commenté Jan De Witte, CEO de Barco, qui rappelle son ambition d'une marge Ebitda située entre 12 et 14% d'ici 2020.

Perspectives

Dans une hypothèse de stabilité de l’environnement économique mondial et des devises, Barco confirme ses perspectives pour l’exercice, annonçant une nouvelle amélioration de ses marges. "Du fait de la déconsolidation de BarcoCFG, le niveau des ventes et des commandes du groupe pour l’exercice devrait baisser d’environ 40 millions d’euros, sans incidence sur l’Ebitda", conclut l'entreprise belge.

Lire le communiqué.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés