Ricoh Belgique poursuit sa mue digitale avec le rachat d'Orbid

Eric Gryson, CEO de Ricoh Belgique, est derrière la stratégie digitale entamée en 2015. ©Dieter Telemans

Ricoh Belgique continue sa stratégie d'expansion dans l'IT avec le rachat d'Orbid et se détache de plus en plus de son image de vendeur d'imprimantes.

Ces dernières années, Ricoh Belgique a acquis un savoir-faire et une renommée dans le secteur IT, principalement en Wallonie et à Bruxelles, notamment grâce aux acquisitions des sociétés Upfront (en 2015) et Telesafe (en 2018). Pour finaliser cette stratégie de transformation et d’expansion qui vise à faire de Ricoh Belgique, l’historique acteur de l’impression, un véritable spécialiste IT, il manquait une pièce au puzzle. Ricoh a essayé de conquérir le nord du pays avec ses solutions IT, notamment suite au rachat d'Upfront, mais force est de constater que le marché reste très régional. Pour s’offrir une couverture nationale, Ricoh a donc opté pour une acquisition en rachetant l’un des spécialistes du domaine bien implanté en Flandre, Orbid.

Position renforcée en Flandre

Il s’agit d’un prestataire de services ICT et de consultance en ressources humaines, basé à Merelbeke avec des succursales à Anvers, Geel et Lokeren. De quoi renforcer durablement la position de Ricoh en Flandre. "Orbid est un fleuron de l’entrepreneuriat en Flandre. Cette nouvelle acquisition va nous permettre d’aider nos clients qui, avec la crise que nous traversons actuellement, ont certainement pris plus que jamais conscience que la performance de leur activité est directement liée à l’efficacité de leur infrastructure informatique", nous explique Eric Gryson, CEO de Ricoh Belgique-Luxembourg.

"Nous allons arriver à 50 millions de chiffre d’affaires pour la partie IT, dans deux ans nous serons à 80 millions."
Eric Gryson
CEO de Ricoh Belgique-Luxembourg

Du côté d’Orbid, c’est une nouvelle étape pour cette entreprise en pleine croissance et son CEO, Jan Verfaellie. "Depuis plus de 20 ans, nous aidons les PME à grandir via un soutien, des conseils et des projets flexibles en matière d’ICT, de software et de RH. En rejoignant la grande famille Ricoh, un groupe international, nous pourrons pérenniser notre forte croissance dans les années à venir". La société flamande et ses 140 experts continueront de travailler de manière indépendante. "Comme nos précédentes acquisitions, ce sont des marques fortes au niveau local qu’il ne faut pas changer", explique Eric Gryson.

De l'imprimante aux services IT

Avec cette acquisition, Ricoh Belgique devient dans les faits un véritable acteur IT puisque plus de 50% de son chiffre d’affaires seront désormais générés par ses "nouvelles" activités. Une mue digitale entamée en 2015 avec la première acquisition dans le secteur. "Nous allons arriver à 50 millions de chiffre d’affaires pour la partie IT, dans deux ans nous serons à 80 millions. Dans notre domaine, c’est très bien. Notre cible, c’est le ‘document management’. Il faut encore digitaliser des milliards de documents au sein des entreprises qui veulent devenir de vraies sociétés digitales", poursuit Eric Gryson.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Le CEO de Ricoh Belgique voit même dans la crise actuelle une opportunité. "La crise du Covid-19, c’est une véritable expérience business. Je ne pense pas forcément qu’il y aura un après-Covid dans les rapports humains. Nous sommes des animaux grégaires, nous reviendrons à nos habitudes de rapport humain. Par contre, les entreprises se rendent compte désormais de leur dépendance totale à l’IT. Pour continuer à fonctionner, il faut une infrastructure complète et là, nous avons un rôle à jouer."

Les besoins IT des PME sont effectivement grandissants et la situation exceptionnelle actuelle a servi de révélateur pour bon nombre d’entre elles. Ricoh Belgique ne veut pas manquer cette occasion de proposer ses atouts en printing, scanning, et cloud hybride par exemple. Sa récente acquisition devrait lui en donner les moyens.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés