Spotify s'allie à Tencent pour créer un nouvel "écosystème musical"

©EPA

Spotify, numéro un mondial du streaming payant, et la plateforme chinoise Tencent ont signé ce vendredi un accord de participations croisées qui doit assurer le leadership du suédois dans une conjoncture très concurrentielle.

Spotify et Tencent seront désormais deux alliés dans le secteur très concurrentiel de la musique en streaming. L'accord signé entre les deux partenaires met un terme aux rumeurs ayant fait état ces derniers mois du rachat du suédois par Tencent.

Spotify va acquérir des actions minoritaires fraîchement émises, d'une valeur non communiquée, dans Tencent Music Entertainment Group (TME), filiale musicale du groupe Tencent, et réciproquement. Parallèlement, Tencent, devenu en novembre le premier groupe technologique chinois à valoir 500 milliards de dollars, surpassant brièvement le californien Facebook, va investir dans Spotify via le rachat d'actions existantes.

"TME et Spotify vont travailler de concert pour créer un écosystème musical dynamique qui soit favorable aux utilisateurs, aux artistes et aux détenteurs de contenus."
Cussion Pang
Patron de TME

"Spotify et Tencent Music Entertainment voient des opportunités significatives dans le marché mondial du streaming pour tous nos utilisateurs, artistes, mais aussi partenaires musicaux et d'affaires", s'est félicité le fondateur et patron de Spotify, Daniel Ek.

Le patron de TME, Cussion Pang, s'est pour sa part réjoui d'avoir scellé un partenariat avec "la première plateforme de musique en flux au monde". "TME et Spotify vont travailler de concert pour explorer les voies de collaboration avec un objectif commun, celui de créer un écosystème musical dynamique qui soit favorable aux utilisateurs, aux artistes et aux détenteurs de contenus", a-t-il dit.

Vers un modèle économique durable

Spotify, fort de 30 millions de titres, a franchi cet été le seuil des 60 millions d'abonnés, confortant ainsi encore un peu plus sa position de leader du marché. Le suédois revendique 140 millions d'utilisateurs actifs dans 61 pays. Loin derrière, le service en ligne d'Apple comptait 27 millions d'abonnés fin juin. Suit le Français Deezer qui arrivait, fin 2016, en troisième position, avec 6,9 millions d'abonnés.

539 millions
.
Spotify affichait l'an dernier une perte nette de 539 millions d'euros malgré un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros (+53%).

Les acteurs du streaming ont encore du mal à trouver leur modèle économique malgré leur popularité croissante, d'autant que la concurrence est féroce: après les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne, Amazon a lancé cette année en France, mais aussi en Italie et en Espagne, son service de streaming et de téléchargement musical, Amazon Music Unlimited.

Spotify perdait ainsi toujours de l'argent l'an dernier: la holding luxembourgeoise Spotify Technologies affichait une perte nette de 539 millions d'euros malgré un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros (+53%). Il a annoncé au printemps un accord mondial avec Universal Music Group, courant sur plusieurs années qui, selon les analystes du secteur, doit abaisser les montants reversés à cette major du disque et permettre les premiers bénéfices.

Tencent poursuit de son côté son développement à l'international. Fort de son application WeChat (messagerie, réseau social, e-commerce, jeux...) qui compte près d'un milliard d'usagers, le conglomérat a signé cette année des alliances capitalistiques avec Tesla et Snapchat.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content