Publicité

Accueil contrasté pour les Big Tech à Wall Street

Tim Cook, le CEO d'Apple, peut avoir le sourire: il a battu les prévisions des marchés, tout comme Microsoft et Alphabet. ©AFP

Alphabet, Apple, Facebook et Microsoft ont tous les trois réalisé de meilleures performances que ce que prédisaient les analystes. Wall Street accueillait cependant ces résultats en faisant la moue.

En attendant les résultats de Facebook après la clôture de Wall Street, les marchés se sont concentrés ce mercredi sur ceux des trois autres géants de la Big Tech publiés la veille, également après la clôture. Apple, Alphabet et Microsoft ont fait bien mieux que les prévisions des analystes, mais leurs performances ont été accueillies de manière contrastée par les investisseurs.

La pub en ligne booste Facebook

La firme au pouce bleu, qui publiait ses résultats après bourse ce mercredi, a battu les estimations des analystes avec des revenus qui s’élèvent à quelque 29,08 milliards de dollars pour le deuxième trimestre, contre 18,69 milliards de dollars l’an passé. Les bénéfices du bébé de Mark Zuckerberg ont eux doublé pour franchir le cap des 10 milliards de dollars. Comme les autres GAFAM, la société capitalise ainsi sur les dépenses des entreprises pour assurer leur promotion en ligne, désireuses de capter des consommateurs passant davantage de temps en ligne et y effectuant toujours plus de dépenses. 

Alphabet triple ses bénéfices

Alphabet , la maison-mère de Google et YouTube, bondissait ainsi d'environ 3% ce mercredi vers 22h, après avoir enregistré un triplement de ses profits au deuxième trimestre pour atteindre les 18,5 milliards de dollars. Ce résultat, qui bat les prévisions des analystes, a notamment été porté par une augmentation des dépenses publicitaires alors que de plus en plus de consommateurs achètent en ligne.

Les revenus de l'entreprise ont ainsi atteint 61,88 milliards d'euros sur les trois mois, contre "seulement" 38,3 milliards de dollars l'année passée sur la même période. Google voit les rentrées générées par les publicités augmenter de 70%, tandis que YouTube fait mieux encore avec une hausse de ses gains de 83%. Une tendance qui devrait continuer, selon les analystes, avec la poursuite de la reprise économique.

81,43
milliards de dollars
Apple a enregistré un chiffre d'affaires de 81,43 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Apple tirée par la Chine

Apple ne demeure pas en reste. La firme de Cupertino a elle aussi fait mieux que les estimations des marchés, avec un bénéfice de 21,7 milliards de dollars et un chiffre d'affaires de 81,43 milliards de dollars sur le deuxième trimestre. L'entreprise à la pomme a réalisé de meilleures ventes qu'escomptées de ces iPhones 12, le marché chinois constituant son principal accélérateur de revenus.

"Ce n'est pas seulement l'iPhone. Nous avons établi un nouveau record pour les Mac, les appareils portables, les accessoires domestiques et les services" en Chine, a commenté Tim Cook, le CEO de la société, dans un entretien accordé à Reuters, soulignant que l'Empire du milieu représente leur "plus forte géographie".

Des chiffres qui ne suscitaient toutefois pas l'enthousiasme, au vu du recul d'environ 1% de l'action Apple en bourse ce mercredi. En cause, selon les analystes, les déclarations prudentes du groupe quant à la croissance des ventes au trimestre en cours, notamment en raison des problèmes d'approvisionnement de certains éléments comme les semi-conducteurs.

Microsoft dans les nuages

Enfin, Microsoft peut également se targuer d'avoir fait mieux que les attentes. L'entreprise fondée par Bill Gates enregistre un chiffre d'affaires de 46,2 milliards de dollars sur le trimestre, en progression de 21%. Ce sont principalement ses services de "cloud intelligent" qui contribuent à ce résultat, avec des revenus qui bondissent de 30% à 17,4 milliards de dollars, et une croissance de 51% de sa division Azure. Une croissance qui devrait encore se poursuivre au même rythme, selon les prévisions du groupe. Son titre évoluait en très légère baisse de 0,1% à Wall Street.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés