start-ups

Aircall lève 65 millions de dollars avec sa solution de téléphonie connectée

Les fondateurs d'Aircall.

En pleine croissance, la société française fondée par le studio franco-belge eFounders lève des fonds pour confirmer sa position de leader de la téléphonie connectée.

Les conversations téléphoniques représentent des données à haute valeur pour les entreprises et elles ne sont traditionnellement pas ou très peu exploitées. C’est dans cette brèche qu’Aircall s’est engouffrée. La start-up s'est donné comme mission de changer la téléphonie traditionnelle des entreprises avec une solution qui intègre la téléphonie dans les outils qu'utilisent quotidiennement les collaborateurs d'une entreprise.

La société basée à Paris et New York, fondée en 2014 au sein du start-up studio franco-belge eFounders, intègre les données des appels à l’outil principal du collaborateur. Dans le CRM pour une équipe commerciale, dans le Helpdesk pour un service client ou dans un autre système existant comme pour une équipe RH ou un cabinet de recrutement qui réalisent leurs entretiens par téléphone.

"Ils sont arrivés là où ils sont avec un produit perfectible. Ils ont maintenant tous les atouts pour écrire une grande page de la téléphonie connectée."
Quentin Nickmans
Cofondateur d'eFounders

La société a connu une croissance spectaculaire dès son lancement et plus particulièrement l'année dernière grâce à la digitalisation des entreprises. En 2020, la pandémie du Covid-19 et l'explosion du travail à distance ont incité les entreprises à s’orienter vers les systèmes de téléphonie dans le cloud, ce qui a encore accéléré la demande, mais qui l'a également modifiée.

Alors qu'Aircall a toujours travaillé avec des entreprises mondiales dont la taille varie de 3 à plus de 1.000 employés, elle a aidé ces derniers mois des centaines de clients – nouveaux et actuels – à gérer rapidement la transition de leurs équipes vers une collaboration entièrement à distance. Une période également propice pour lever des fonds.

Une levée à l'accent belge

La société annonce ainsi, mardi, la clôture d’une levée de fonds de 65 millions de dollars (60,2 millions d'euros) auprès du fonds DTCP, avec la participation de nouveaux investisseurs comme Adam Street, et tous les investisseurs historiques, notamment eFounders, le start-up studio bruxellois qui possède une antenne à Paris.

Le cofondateur d’efounders, Quentin Nickmans nous explique son implication dans le projet. "Nous sommes à la base du projet avec le CEO Olivier Pailhès". Le projet a bien évolué depuis ses débuts en 2014 dans un secteur où il est compliqué de se faire sa place sans un produit parfait. "Ils sont arrivés là où ils sont avec un produit perfectible. Ils ont maintenant tout en main pour réussir avec un produit stabilisé. Ils ont tous les atouts pour écrire une grande page de la téléphonie connectée", nous explique Quentin Nickmans.

Cette levée de fonds de 65 millions de dollars porte ainsi le montant total des investissements dans Aircall à plus de 106 millions de dollars (près de 100 millions d’euros).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés