Publicité

Akiles lève 35 millions pour investir dans des promesses belges

Christophe Rousseaux, le fondateur d'Immoweb, est aujourd'hui à la tête d'Akiles. ©Wim Kempenaers (WKB)

Le fonds d’investissement fondé par le fondateur d’Immoweb a récolté 35 millions d’euros pour ses investissements.

Depuis son lancement en 2019, la société d’investissement Akiles a déjà investi dans 7 entreprises. Lancée par Christophe Rousseaux le fondateur et ancien CEO d’Immoweb, Akiles s’est pour l’instant concentrée sur des investissements dans des sociétés bien établies sur leurs marchés respectifs comme Calltic (télécom), Look&Fin (plateforme de crowdlending) et Loop (bouchons d'oreille branchés), mais aussi sur des sociétés plus jeunes comme Apimo (proptech), Top On Web (agence web), Methis Consulting (conseil) et Castelein Sealants (joints d’étanchéité).

"La stratégie d’Akiles a gagné sa place sur le marché des PME avec 7 investissements attractifs dont les premiers résultats sont prometteurs."
Christophe Rousseaux
Fondateur d'Akiles

"La stratégie d’Akiles a gagné sa place sur le marché des PME avec 7 investissements attractifs dont les premiers résultats sont prometteurs", explique Christophe Rousseaux qui est associé à Thierry François, Kurt Huyghe et Laurent Puissant Baeyens dans cette aventure. Les quatre associés ont décidé en février de cette année de mettre en place une structure "Evergreen" pour le fonds, ce qui signifie qu’il n’a pas de date de péremption.

Aujourd'hui, Akiles a déjà levé 35 millions d’euros pour ses investissements. "Avec ce premier closing de 35 millions d'euros, nous sommes en bonne voie pour atteindre une taille de 50 millions d'euros au fur et à mesure que les opportunités d'investissement se présentent", explique Christophe Rousseaux.

35 millions
euros
Le montant récolté par Akiles pour ses investissements.

Outre ce dernier, "des investisseurs familiaux et des entrepreneurs réputés" ont investi dans Akiles, pour renforcer sa base de financement d’abord, mais aussi son réseau pour dénicher les "bons dossiers". "On est toujours à la recherche de bons dossiers, mais ils sont rares en Belgique", confie celui qui a revendu la plateforme immobilière Immoweb en 2012 pour 127,5 millions d’euros au groupe média allemand Axel Springer. "On reçoit de plus en plus de dossiers liés à l’économie numérique et nos investissements se font en majorité dans ce domaine-là", poursuit-il. Un secteur que connait bien Christophe Rousseaux, mais il se garde pour autant de trop intervenir dans les entreprises qu’il soutient financièrement via Akiles. "Si nous investissons, c’est que nous misons sur des entrepreneurs. Il faut les laisser évoluer à leur façon." Pour autant, l’objectif après avoir investi est clair: faire passer un palier à l’entreprise. 

"On est toujours à la recherche de bons dossiers, mais ils sont rares en Belgique."
Christophe Rousseaux
Fondateur d'Akiles

Le prochain investissement d’Akiles devrait être annoncé dans les semaines qui viennent, car Christophe Rousseaux et ses associés sont actuellement en discussion très avancée avec une start-up belge dont le nom est tu, pour le moment.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés