Publicité

Amazon renonce à installer son second siège à New York

Le quartier du Queens à New York où Amazon devait construire son second QG le long de l'East River. ©AFP

Le géant du commerce en ligne ne construira pas son deuxième QG à New York. Amazon fait machine arrière en raison de l'opposition croissante des élus locaux, et cela malgré la promesse de la création de 25.000 emplois.

En novembre dernier, Amazon  , qui commençait à se sentir à l'étroit dans son siège historique de Seattle, annonçait débarquer dans le quartier new-yorkais du Queens à New York pour construire un autre quartier général. Plus de 200 villes s'étaient portées candidates pour accueillir le mastodonte et ses milliers d'emplois potentiels, 25.000 pour la seule ville de New York. 

Mais l'arrivée d'Amazon sur la côte est des Etats-Unis a engendré de multiples critiques de personnalités politiques new-yorkaises, hostiles au projet. De nombreux élus démocrates avaient notamment critiqué le projet, notamment les avantages fiscaux promis à l'entreprise et ses effets sur le quartier concerné. Après mûre réflexion, le groupe dirigé par Jeff Bezos a décidé ce jeudi de renoncer à construire un nouveau siège à New York.  

Amazon n'avait pas encore acquis le terrain qui devait accueillir les nouveaux bureaux, ce qui fait dire aux analystes que ce revirement ne plombera pas les comptes du groupe. 

L'autre volet de son expansion sur la cote atlantique, à savoir une installation dans la banlieue de Washington, n'est pas concerné par cette décision. "Nous procéderons comme prévu en Virginie du Nord et à Nashville, et nous continuerons à embaucher et à croître à travers nos 17 bureaux d'entreprise et des hubs technologiques aux États-Unis et au Canada", indique encore le champion de l'e-commerce. 

Amazon a aussi précisé qu'elle ne rouvrira pas pour le moment le processus de recherche pour trouver un autre site. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés