Apple déçoit avec ses prévisions, le titre baisse

©EPA

Apple affiche un chiffre d'affaires en croissance de 13%, mais voit sa prévision de ventes pour le trimestre en cours rater le consensus. Les craintes restent grandes quant aux ventes de ses iPhone.

Apple a annoncé ce jeudi un chiffre d'affaires trimestriel en croissance de 13%, conforme aux attentes, mais sa prévision de ventes pour le trimestre en cours a manqué le consensus et donne à penser que la demande pour ses iPhone, y compris le nouveau iPhone X, a atteint un plateau.

Le groupe américain prévoit pour la période janvier-mars, deuxième trimestre de son exercice décalé, un chiffre d'affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars (48-50 milliards d'euros) alors que l'estimation actuelle des analystes est de 65,73 milliards selon le consensus Thomson Reuters.

77,32 millions
.
Sur les trois derniers mois de 2017, Apple a vendu 77,32 millions d'iPhone, un chiffre inférieur au consensus.

Sur les trois derniers mois de 2017, Apple a vendu 77,32 millions d'iPhone, là encore un chiffre inférieur au consensus. L'action Apple, la première capitalisation boursière mondiale, reculait de 1,2% à 166,14 dollars dans les transactions électroniques à Wall Street après ces annonces.

Le groupe, qui va payer 38 milliards de dollars d'impôts pour rapatrier ses réserves de trésorerie amassées à l'étranger, a fait état d'un bénéfice net de 20,07 milliards de dollars pour son premier trimestre, soit 3,89 dollars par action, contre 17,89 milliards (3,36 dollars/action) un an plus tôt.

Les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 3,86 dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 13% à 88,29 milliards de dollars, dépassant le consensus qui était à 87,28 milliards. Le chiffre d'affaires de l'activité de services, qui comprend iTunes, Apple Music, iCloud et Apple Pay, a augmenté de 18% à 8,47 milliards de dollars.

Le prix de vente moyen des iPhone a atteint 796 dollars contre 756 attendu, preuve du succès des nouveaux modèles sortis à l'automne selon le directeur financier Luca Maestri. "Cela est vraiment dû au succès de l'iPhone X et aussi de l'iPhone 8 et du 8 plus", a-t-il dit à Reuters. "La nouvelle gamme a vraiment bien marché."


Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content