Apple dépasse à nouveau les 1.000 milliards de capitalisation

©REUTERS

Apple a rassuré les investisseurs en publiant bénéfice et chiffre d'affaires meilleurs que prévu, même s'ils sont en repli à cause des ventes d'iPhone qui ont continué à baisser. Le titre a pris 5% à Wall Street ce mercredi, ce qui fait repasser la capitalisation du groupe au-delà des 1.000 milliards.

C'était il y a presque 1 an, le 2 août 2018. Apple était la toute première société à passer le cap des 1.000 milliards de capitalisation en Bourse, Amazon suivant de près et dépassant, elle, le palier le 4 septembre. Après des temps difficiles qui ont vu une baisse de l'action de la marque à la pomme, et quelques jours après que Microsoft a, à son tour, franchi ce cap symbolique et pris la tête des plus grosses capitalisations boursières, Apple a repris sa marche en avant (et la tête des "kilomilliardaires") grâce à de très bons résultats au premier trimestre dévoilés mardi après la clôture. L'action a pris 4,91% à la Bourse de New York ce mercredi.

Apple anticipe ainsi un chiffre d'affaires de 52,5 à 54,5 milliards de dollars au troisième trimestre clos fin juin, dépassant le consensus qui le donne à 51,93 milliards, selon des données IBES de Refinitiv. En outre, le directeur général Tim Cook a déclaré que les ventes d'iPhone commençaient à se stabiliser en Chine, signe que les baisses de prix sur place permettent de limiter le recul des ventes. "Cela nous permet de penser que les choses vont un peu mieux", a-t-il dit.

Le groupe à la pomme a également fait état d'un bénéfice par action de 2,46 dollars au deuxième trimestre, dépassant le consensus qui était de 2,36 dollars et d'un chiffre d'affaires de 58,02 milliards (consensus: 57,37 milliards). Les ventes d'iPhone ont atteint 31,05 milliards de dollars, un peu en deçà du consensus (31,10 milliards), selon des données de FactSet.

500
millions
Apple a précisé qu'il comptait 390 millions d'abonnés à ses services attachés à ses matériels, qu'ils soient internes ou sous-traités. L'objectif est 500 millions d'abonnés d'ici la fin 2020.

Le chiffre d'affaires tiré des services, qui incluent Apple Music et l'App Store, a été de 11,45 milliards de dollars, dépassant le consensus FactSet qui était de 11,32 milliards. Apple a été confronté à un ralentissement des ventes d'iPhone dans des marchés clés tels que la Chine, subissant sa première baisse des ventes annuelles durant la période des fêtes de fin d'année. Ce qui s'explique notamment par le fait que l'iPhone est cher et par la concurrence de Huawei Technologies, de Xiaomi, d'Oppo et de Vivo; tous vendent des combinés moins chers dotés de caractéristiques similaires à celles de l'iPhone.

Mais des ajustements de prix, une baisse des taxes chinoises sur l'iPhone et des propositions de financement ont permis une reprise des ventes d'iPhone vers la fin du trimestre, a expliqué Cook. Apple a précisé qu'il comptait 390 millions d'abonnés à ses services attachés à ses matériels, qu'ils soient internes ou sous-traités. L'objectif est 500 millions d'abonnés d'ici la fin 2020. Pour les produits nomades, Apple a également battu le consensus, avec un CA de 5,13 milliards de dollars contre 4,79 milliards estimés par FactSet. Apple a enfin annoncé que le conseil d'administration autorisait le déblocage de 75 milliards de dollars supplémentaires pour le rachat de titres, ainsi qu'une hausse du dividende de 5%.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect