Publicité

Apple et Amazon frappés de plein fouet par les pénuries

Le groupe fondé par Jeff Bezos a fait état de perspectives pour le trimestre en cours largement en dessous des attentes de Wall Street. ©REUTERS

Les rapports trimestriels d'Amazon et d'Apple ont été secoués par les pénuries, qui affectent les chaines d'approvisionnement.

Les entreprises sont confrontées à des pénuries d'approvisionnement pour toute une série de produits - des jouets aux baskets, en passant par les ordinateurs portables et les puces électroniques - ce qui rend difficile l'approvisionnement de leurs rayons pour la saison des fêtes. Cette réalité, si elle n'est pas nouvelle, affecte désormais deux des plus grosses entreprises au monde, Amazon et Apple .

Commençons, tout d'abord, par Amazon, qui subit également le resserrement du marché de l'emploi. Le groupe fondé par Jeff Bezos a fait état de perspectives pour le trimestre en cours, d'une importance primordiale en raison des fêtes de fin d'année, largement en dessous des attentes de Wall Street.

Les ventes du troisième trimestre d'Amazon ont progressé à leur rythme le plus lent depuis le début de la pandémie

Le groupe de Seattle s'attend ainsi à des ventes au quatrième trimestre qui se situent entre 130 et 140 milliards de dollars, alors que les analystes tablaient, quant à eux, sur 142,05 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv. 

Les ventes au troisième trimestre d'Amazon n'ont pas non plus répondu aux attentes du marché. Celles-ci ont progressé à leur rythme le plus lent depuis le début de la pandémie. Les consommateurs sont en effet retournés dans les magasins après avoir fait des achats en ligne pendant plus d'un an. 

Le chiffre d'affaires net total a ainsi atteint 110,81 milliards de dollars au trimestre clos le 30 septembre, contre 96,15 milliards de dollars un an plus tôt. Les analystes avaient prévu 111,60 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv. Son bénéfice net s'établit, quant à lui, à 3,2 milliards de dollars et pâtit notamment de la comparaison avec les 6,3 milliards de l'année dernière à la même période, au cœur de la pandémie.

Rebelote pour Apple

De son côté, Apple a indiqué que les problèmes de chaîne d'approvisionnement lui ont couté 6 milliards de dollars de ventes au cours de son quatrième trimestre fiscal. Ce dernier, qui s'est achevé le 25 septembre, n'a d'ailleurs, pas répondu aux attentes de Wall Street. 

Son CEO Tim Cook n'a d'ailleurs pas manqué d'indiquer que l'impact sera encore plus important lors du trimestre en cours, avec les fêtes de Noël.

Les résultats de la société de Cupertino, en Californie, ont été mitigés au cours d'un quatrième trimestre considéré comme une accalmie avant les ventes élevées des fêtes de fin d'année. Apple a ainsi déclaré que ses revenus et ses bénéfices pour le trimestre s'élevaient à 83,4 milliards de dollars et à 1,24 dollar par action, contre des estimations d'analystes de 84,8 milliards de dollars et de 1,24 dollar par action, selon les données IBES de Refinitiv.

De manière fort inquiétante, son CEO Tim Cook n'a d'ailleurs pas manqué d'indiquer que l'impact sera encore plus important lors du trimestre en cours, avec les fêtes de Noël. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés