Apple et Broadcom condamnés à verser plus d'un milliard de dollars pour violation de brevets

Apple et Broadcom ont enfreint quatre brevets sur la transmission par wifi déposés par l'université de technologie Caltech. ©AFP

Un jury californien a condamné Apple et Broadcom à verser respectivement 837 et 270 millions de dollars au California Institute of Technology. Motif: les deux groupes auraient violé des brevets de l'université sur la transmission par wifi.

Victoire à 1,1 milliard de dollars pour le California Institute of Technology (Caltech). Un jury californien a confirmé que les géants Apple et Broadcom avaient enfreint quatre brevets sur la transmission par wifi déposés par l'université de technologie basée à Pasadena.

→ Le jury a condamné Apple à payer 837 millions de dollars aux plaignants.
→ Le fabriquant de semi-conducteurs Broadcom doit s'acquitter d'un versement de 270 millions de dollars.

Quatre ans de procédure

Le Caltech avait entamé les poursuites en 2016. Il affirmait que les puces Wi-Fi de Broadcom utilisées dans des centaines de millions d'iPhones Apple violaient des brevets liés à la technologie de transmission de données.

25 %
chiffre d'affaires
Apple signe déjà 25 % des revenus de Broadcom.

"Nous sommes heureux que le jury ait trouvé qu'Apple et Broadcom avaient violé les brevets de Caltech", a réagi l'université dans un communiqué. Elle ajoute être une "organisation à but non lucratif dédiée à l'éducation supérieure". À ce titre, elle se doit donc de "défendre ses droits de propriété intellectuelle pour mener à bien sa mission".

Apple et Broadcom ont tous deux indiqué qu'ils envisageaient de faire appel de ce jugement.

Apple et Broadcom unis pour plus de trois ans

Si la rumeur faisait récemment écho d'un rachat de Broadcom par Apple, les deux entreprises ont préféré signer deux contrats pluriannuels en début de cette année. Broadcom va donc continuer d’équiper les appareils Apple avec ses puces radio, qui leur assurent la connectivité Wi-Fi et Bluetooth, pendant au moins trois ans et demi.

L'accord porte sur un chiffre d’affaires de 15 milliards de dollars pour le fabricant de composants réseaux sans-fils. Apple, qui signe déjà 25 % des revenus de Broadcom, conforte sa position de plus gros client de Broadcom. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés