Attendez-vous aussi votre extension d'écran Slidenjoy?

©Slidenjoy

La start-up carolo, Slidenjoy, qui il y a plus de deux ans levait 600.000 dollars, a déjà reçu 10.000 commandes pour son extension d'écran de portables. Mais les clients attendent toujours.

Voilà déjà plus de deux ans et demi que la SPRL 120 Pixels -depuis rebaptisée SlidenJoy- a récolté via la plateforme américaine de crowfunding, KickStarter, quelque 600.000 de dollars. Elle en espérait 300.000. Pourtant à ce jour, les 1.626 les contributeurs au crowfunding, les "backers", sont toujours dans l'attente.

Slidenjoy, c'est quoi? 

Cette start-up carolo est à l'origine d'un accessoire permettant d'étendre l'écran des portables. La technologie agit via une synchronisation instantanée et en haute définition.

Grâce à leur site web et une présence massive et constante sur les réseaux sociaux, SlidenJoy a enregistré plus de 10.000 commandes fermes et déjà payées. Slidenjoy a ainsi encaissé plus de 2 millions d'euros de précommandes. Mais les clients, eux, attendent désormais leur livraison.

Priorité au leadership

charlee Jeunehomme et Laurent Wéry. ©Slidenjoy

Laurent Wéry, Thomas Castro et Charlee Jeunehomme sont les noms qui se cachent derrière cette innovation carolo présentée comme technologiquement révolutionnaire. Ces trois entrepreneurs, qui affirment régulièrement devoir adapter –et donc perfectionner- leur produit, viennent de faire savoir que les livraisons ne démarreront pas avant…la fin de cette année ! De quoi susciter la colère de la communauté "SlidenJoy".

"Compte tenu des contrats signés avec de très grands distributeurs, comme le groupe Saturn de MediaMarkt pour l’Europe ainsi qu’avec d’autres opérateurs aux États-Unis, nous devons faire face à des défis de taille", explique Laurent Wéry. "Le premier est de pouvoir assembler, emballer et expédier, dès le 1er mois, 100.000 pièces pour conserver au moins une position de leader pendant un an et demi. Le second défi est celui de trouver des fournisseurs fiables sur le long terme et qui nous font aussi confiance pour livrer les 26 pièces critiques qu’exige le cœur de notre système. Il nous en manque encore deux ou trois."

"L’assemblage et l’emballage", complète enfin Laurent Wery, "seront confiés à l’entreprise de travail adaptée Entra à Heppignies qui devrait recruter pour la circonstance près de 100 personnes dédiées à Slidenjoy."

Sans véritable précision sur le timing, Laurent Wéry se veut rassurant : "pour des innovations de ce type, vu les incessantes mises à niveau que nous devons faire mais aussi l’ampleur des pièces à produire dès le départ, il est habituel, pour ce type de produit, né du crowfunding, d’accuser de tels retards à la livraison."

Reste à voir si ces explications convaincront et feront patienter ceux qui depuis si longtemps attendent leurs écrans multiples !

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés