Avec Picsolve, la start-up bruxelloise Panora.me s'offre le monde

©© Wavebreak Media

La start-up bruxelloise et sa technologie de selfie panoramique sont déjà présentes sur une cinquantaine de sites. Avec son nouveau partenaire Picsolve, elle accroît encore sa visibilité et à terme, sa croissance.

Lancée en juillet 2016, Panora.me s’est rapidement fait un petit nom dans l’univers de la concession photo. "L’un des premiers à nous avoir fait confiance, c’est Philippe Close. Il nous a permis de lancer notre campagne et notre produit sur la Grand-Place. Nous avons rapidement eu beaucoup de retombées et le bouche-à-oreille nous a même permis de trouver nos premiers clients internationaux à Dubaï et en Australie", se souvient Raphaël de Borman, cofondateur et CEO de Panora.me.

Panora.me : How to make your destination fit in a selfie ?

La technologie de selfie panoramique développée par Panora.me permet aux visiteurs de sites touristiques ou d’événements ponctuels de déclencher un dispositif photo placé à distance et en hauteur. Le résultat final est une vidéo de format court qui part d’un cadrage sur le visage et dézoome jusqu’à montrer le lieu dans son entièreté. Un contenu unique donc et facile à partager sur les réseaux sociaux.

Un partenariat exclusif

"Le business de la photo souvenir connaît une évolution digitale lente."
raphaël de borman
cofondateur et CEO de panora.ME

"Le business de la photo souvenir connaît une évolution digitale lente. Les ventes de photos imprimées sont en déclin et le besoin d’innover est devenu urgent. Nous avons développé un produit unique qui a été pensé, dès le départ, pour être scalable et ouvert à tous les dispositifs photographiques", explique Raphaël de Borman. Panora.me, dont le modèle économique repose majoritairement sur la vente de licences de son software, a déjà une cinquantaine d’installations à son actif.

La start-up, dans laquelle Leansquare a déjà investi 300.000 euros, confirme aujourd’hui ses ambitions mondiales avec la signature d’un partenariat exclusif avec Picsolve, l’un des leaders d’un marché qui pèse un peu plus de 200 millions d’euros. "On a tout fait pour se faire remarquer par les gros acteurs, confie Raphaël de Borman. Avec Picsolve, nous avons la volonté de développer notre produit mais également de l’adapter à d’autres segments de marché comme les stades ou les croisières."

La société, qui affiche un chiffre d’affaires de 500.000 euros et a atteint pour la première fois en 2017 le seuil de la rentabilité, ne s’inquiète pas trop du fait que sa croissance future dépendra essentiellement de ce seul partenaire.

"Nous avons déjà installé il y a quelque mois notre dispositif de façon permanente à Studio City Macau, pour le compte de Picsolve", commente Raphaël de Borman. Au total, la société Picsolve dispose de 500 installations à travers le monde. De quoi rêver un peu.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content