Barco plonge dans le rouge mais distribue un dividende

Jan De Witte, CEO de Barco. ©BELGA

Sans surprise, Barco a subi de plein fouet la pandémie. Son ebitda pour 2020 a été divisé par près de trois. Le groupe a toutefois constaté une amélioration au quatrième trimestre.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels en octobre dernier, Barco avait prévenu: en raison de la pandémie il s’attendait, pour l’ensemble de l’exercice, à une pression sur les revenus et à une diminution considérable de la marge ebitda.

"2020 fut une année à part, marquée par des défis sans précédent pour Barco."
Jan De Witte
CEO de Barco

Il ne s’est, bien sûr, pas trompé. Pour 2020, le groupe spécialisé dans les technologies de l’image a vu ses ventes chuter de 29%, à 770,1 millions d’euros, avec un mouvement identique pour ses commandes (-32%), à 746 millions d'euros. Le carnet de commandes, pour sa part, s’élevait à 281,5 millions d’euros (-13%).

Note encourageante

De son côté, l’ebitda a fondu, passant de 153 millions à 53,6 millions d'euros, ce qui a effectivement provoqué une forte baisse de la marge qui a été divisée par deux, à 7%. Les analystes tablaient sur un ebitda supérieur de 10 millions d'euros.

+17%
Barco a vu ses ventes augmenter de 17% au quatrième trimestre 2020.

Au final, le résultat se traduit par une perte de 4,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 95,4 millions un an plus tôt. Cela n’empêchera pas le groupe de proposer à ses actionnaires un dividende de 0,378 euro qui pourra être payé en espèces ou en actions.

Une note encourageante. Le quatrième trimestre a dénoté une amélioration par rapport au troisième trimestre, avec, notamment, un redressement de 20% des commandes reçues de trimestre en trimestre et une hausse des ventes de 17%. Toutes les divisions ont contribué à cette évolution précise Barco dans un communiqué.

Prévisions

En raison de la crise sanitaire, Barco estime qu’il n’a pas suffisamment de visibilité pour avancer des prévisions chiffrées pour 2021 en ce moment. En tenant compte de plusieurs hypothèses pour ses trois  divisions, il anticipe toutefois que le résultat du premier semestre sera de l’ordre de celui enregistré à la même période l’an dernier.

En partant de ce postulat, et vu la réduction de la structure de coûts, la direction vise une marge ebitda supérieure à 5% pour le premier semestre de 2021.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés