Barco sanctionné en bourse après ses résultats

Barco qui produit, entre autres, des projecteurs pour salles de cinéma, se garde de présenter des prévisions pour l'exercice 2020. ©RV DOC

Frappé par la crise sanitaire, Barco a vu ses ventes se contracter de 18% au premier semestre et son ebitda chuter de près de 40%. Une tendance plus négative que celle anticipée par les analystes. Le titre chutait de 8% en début de séance.

Les résultats semestriels de Barco sont globalement en dessous des estimations des analystes.

À l’issue des six premiers mois de l’année, les prises de commandes se contractent de 25% à 398,7 millions d’euros. Même tendance pour les ventes (-18%) qui atteignent 407,2 millions d’euros alors que le marché anticipait un chiffre de 419,6 millions d’euros.

L’ebitda, qui était attendu à 42,9 millions d’euros, se limite à 40,7 millions en chute de près de 40% d'une année sur l'autre. Le résultat net, enfin, s’élève à 10,4 millions d'euros (-32,7 millions), soit trois millions en dessous du consensus des analystes.

Croissance d'une division

Le groupe, spécialisé dans les technologies de l’image, précise que les commandes reçues et les ventes au premier semestre sont nettement inférieures à l’an dernier en raison de l’impact du Covid-19 sur l’activité dans les divisions Entertainment et Enterprise. Ceci est partiellement compensé par la croissance continue à un chiffre élevé enregistrée par la division Healthcare.

Les premiers impacts économiques du Covid-19 ont été constatés dans la deuxième quinzaine de mars. Ils ont atteint leur apogée en avril et en mai et se sont estompés au cours du mois de juin  ajoute le groupe dans un communiqué.

Barco est capable d’absorber les incertitudes qui se profilent au niveau de l’activité et reste bien positionnée pour signer une croissance rentable quand l’activité économique reprendra progressivement.
Jan De Witte
CEO de Barco

Prévisions toujours au frigo

En réaction au repli du chiffre d’affaires et pour atténuer les impacts négatifs de la pandémie sur la rentabilité, Barco a réduit les coûts indirects de 15% par rapport à l'an dernier en mettant en place un programme de maîtrise des coûts. La marge ebitda pour le premier semestre s’élève à 10% des ventes, soit 3,6 points de pourcentage de moins que l'an dernier.

Barco, qui a retiré ses prévisions pour 2020 lors de la publication de ses chiffres du premier trimestre, signale qu’il n’est pas en mesure de présenter des prévisions actuellement.

La direction s’attend toutefois à ce que le second trimestre soit le trimestre le plus faible de l’année, et prévoit une amélioration progressive de trimestre en trimestre durant la deuxième moitié de l’année, bien qu’à des rythmes différents dans le portefeuille d’activités.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés