BeCode veut former au numérique 1.500 chercheurs d'emploi par an

BeCode possède déjà cinq campus en Belgique, dont un à Gand (photo). ©Jonas Lampens

BeCode veut former 1.500 chercheurs d'emplois par an et ouvrir de nouveaux campus. Pour y parvenir, l’école de codage vient de lever 2,5 millions d’euros.

"Nous ne sommes pas une école traditionnelle". Karen Boers, CEO de BeCode, est à la tête d’un ovni dans l’éducation numérique en Belgique. Son école de codage a désormais un impact significatif sur le marché de l'emploi. En 4 ans, BeCode est parvenu à former au numérique près de 1.500 chercheurs d’emploi issus de publics défavorisés. Plus des deux tiers ont pu entamer une carrière en entreprise. BeCode ne compte pas s'arrêter là.

2,5 millions
d'euros
BeCode vient de lever 2,5 millions d'euros pour développer ses activités de formation. La SFPI, PhiTrust, Impact Capital, Change et Trividend ont participé à cette levée de fonds.

Karen Boers, veut désormais former 1.500 personnes chaque année. Pour y parvenir, il faudra agir avec méthode, elle en est bien consciente. "Nous devons identifier les poches de talents dans les publics défavorisés, susciter l’envie et valider la motivation des futurs étudiants. Ensuite, il faut utiliser une méthodologie d’apprentissage active, avec, en partie, de l’auto-apprentissage et en petit groupe."

De nouveaux campus

Dans les années à venir, ce sont 300.000 chercheurs d’emploi et 4.5 millions de salariés qui devront être requalifiés afin de répondre à la pénurie croissante sur le marché des compétences numériques. BeCode veut participer à l'effort et compte bien jouer un rôle de plus en plus important dans le secteur.

L'école va donc ouvrir de nouveaux campus dans plusieurs villes. "Nous pensons notamment à Namur, Mons et Louvain-la-Neuve", explique Karen Boers. L'école en possède déjà cinq (Anvers, Bruxelles, Charleroi, Gand et Liège). Par railleurs, l'offre de formation de BeCode sera encore étoffée, même si elle ne se limite déjà plus au codage avec des programmes avancés en intelligence artificielle et en cybersécurité.

"Nous voulions des investisseurs intéressés par l’impact du projet et pas par un potentiel retour financier."
Karen Boers
CEO de BeCode

Lever des fonds pour croître

Pour réaliser ses grandes ambitions, BeCode et ses 50 coachs ont besoin de fonds. Les formations sont gratuites, en effet. BeCode a donc créé, à côté de son ASBL, une nouvelle structure qui vient de lever 2,5 millions d’euros. La SFPI (Société fédérale de participations et d'investissement), PhiTrust, Impact Capital, Change et Trividend ont uni leurs forces pour participer à cette levée de fonds et soutenir le projet dans cette phase de croissance.

2024
BeCode va également développer ses activités de formation continue en entreprise et espère qu'elles seront rentables en 2024.

"Nous voulions des investisseurs intéressés par l’impact du projet et pas par un potentiel retour financier", nous confie Karen Boers. Avec ce montant pour fonds de roulement, BeCode devient la plus grande scale-up de formation aux nouvelles technologies en Belgique.

Former dans les entreprises

BeCode va aussi miser sur la formation continue en direct avec les entreprises. "Nous le faisons déjà avec la SNCB et Telenet. Avec cette nouvelle activité, nous espérons être rentable en 2024". D’ici là les fonds levés aujourd’hui devraient permettre à BeCode de devenir la plus importante école de codage du pays.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés