Bénéfice en chute libre: Yahoo! annonce un remède

©REUTERS

Yahoo! a publié des résultats décevants pour le premier trimestre. Malgré une progression de 8% de son chiffre d'affaires, le bénéfice net chute de 93%. Dans les échanges électroniques après-Bourse, l'action perdait 2% suite à ces chiffres, avant de se reprendre suite à des déclarations sur Yahoo Japan.

Le groupe internet américain Yahoo! a entrouvert la porte à un potentiel désengagement de sa société commune japonaise Yahoo Japan, une nouvelle de nature à rasséréner les investisseurs après de nouveaux résultats trimestriels décevants.

"Nous donnons la priorité à la maximisation de la valeur pour nos actionnaires de notre participation dans Yahoo Japan." "Nous avons engagé des conseillers pour déterminer les opportunités les plus prometteuses pour maximiser la valeur et explorer ces options minutieusement est actuellement une priorité clé" (la directrice générale Marissa Mayer)

• Yahoo Japan, une société commune créée dans les années 1990 par Yahoo! avec le groupe japonais Softbank, est coté à la Bourse de Tokyo. Le groupe américain y détient toujours une participation de quelque 35%, évaluée à quelque 8 milliards de dollars.

Le fonds activiste américain Starboard Value LP avait justement plaidé début mars pour l'indépendance des activités japonaises de Yahoo!, estimant que l'opération pourrait se faire sur le même modèle que celui retenu pour le désengagement du géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

Yahoo! a en effet annoncé fin janvier son intention d'intégrer sa participation restante d'une quarantaine de milliards de dollars dans Alibaba à une nouvelle société indépendante, dont les actions seront distribuées gratuitement à ses actionnaires.

L'opération, qui faisait déjà suite à des pressions d'investisseurs dont Starboard, avait été vue par certains observateurs comme un moyen de gagner du temps face à des investisseurs s'impatientant de voir repartir la croissance de Yahoo!, que Marissa Mayer tente de relancer depuis l'été 2012.

♦ L'accord avec Mozilla paye

Marissa Mayer a pu mardi se féliciter d'une progression "encourageante" (+8%) du chiffre d'affaires, qui a atteint 1,23 milliard de dollars au premier trimestre. C'est dû en grande partie à un nouveau partenariat avec la fondation Mozilla, qui a remplacé Google par Yahoo! comme moteur de recherche par défaut pour son navigateur internet Firefox.

Mais une fois déduites les sommes reversées aux partenaires (revenus dits "ex-TAC", jugés plus représentatifs par les analystes), l'activité s'est repliée de 4% à 1,04 milliard, ressortant en-dessous du consensus de 1,06 milliard. Yahoo a dit s'attendre à un niveau similaire au deuxième trimestre, entre 1,01 et 1,05 milliard.

Le bénéfice net a lui chuté de 93% à 21,1 millions de dollars, et le bénéfice par action, qui sert de référence à Wall Street, a atteint seulement 15 cents quand les analystes en espéraient 18.

♦ En Bourse, quelle réaction?

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, l'action Yahoo! a initialement perdu environ 2% suite à ces chiffres, avant de se reprendre après les déclarations sur Yahoo Japan. Elle prenait 1,08% vers 22H45 GMT.

Outre le désengagement des activités asiatiques, Starboard milite pour des réductions de coûts et l'arrêt de la coûteuse politique d'acquisitions menée par Marissa Mayer. Il avait aussi suggéré l'an dernier un rapprochement de Yahoo! avec AOL.

La directrice générale a défendu son bilan mardi, soulignant qu'environ 3.000 postes à temps plein avaient été supprimés chez Yahoo! depuis son arrivée, dont encore 1.100 sur le dernier trimestre, ainsi que 2.000 postes de contractuels. Il reste aujourd'hui environ 11.400 salariés à temps plein et 830 contractuels.

Elle a aussi rappelé avoir fait le ménage dans les produits existants et fermé une série de bureaux, mais aussi lancé de nouveaux services pour tenter de revitaliser l'entreprise, insistant entre autres sur ses efforts dans le mobile, où les revenus étaient ce trimestre en hausse de 61% à 234 millions de dollars, ou dans la publicité, où Yahoo! vient de se renforcer en rachetant la plateforme spécialisée dans les spots vidéo BrightRoll.

Mayer vient aussi d'annoncer cette semaine un accord remanié dans la recherche et la publicité en ligne avec Microsoft, aux conditions qui lui semblent plus favorables.

"Pour la prochaine phase de notre transformation, nous nous concentrerons sur l'accélération de la croissance de notre chiffre d'affaires tout en gérant nos marges et nos coûts", a-t-elle promis.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect