Bose va se passer de la moitié de ses magasins

©Ian Gavan/UPPA/Photoshot

La célèbre marque américaine spécialisée dans l’audio va fermer 119 magasins dans le monde. Seuls certains marchés sont ciblés dont l’Europe. L’entreprise explique s’adapter à l’engouement pour la vente en ligne.

La mesure est plutôt radicale. Le spécialiste de l’audio Bose, vient d’annoncer une réduction drastique de son nombre de magasins à travers le monde. Au total, ce sont 119 boutiques qui fermeront leurs portes dans les prochains mois. Cela correspond à près de la moitié des magasins Bose, le groupe en comptant environ 250. Seuls certains marchés sont toutefois touchés par la mesure. La direction a décidé de se passer de tous ses points de vente en Europe, sur le continent américain ainsi qu’au Japon et en Australie. Bose compte en revanche toujours sur ses boutiques installées en Chine, aux Emirats ainsi qu’en Inde et en Corée du Sud.

Une mesure difficile mais indispensable selon la direction qui justifie sa décision par les conséquences du "dramatique basculement vers la vente en ligne sur certains marchés spécifiques", peut-on lire dans leur court communiqué de presse annonçant la nouvelle.

Des centaines de licenciés

L’e-commerce sera d’ailleurs désormais privilégié. Via le site de la marque évidemment mais également grâce à d’autres revendeurs en ligne comme Amazon. Les produits de l’entreprise originaire du Massachusetts seront également toujours disponibles dans des magasins partenaires dont les Apple Store. "Auparavant, nos magasins offraient aux gens un moyen de découvrir, de tester et de nous parler des systèmes de divertissement, à base de CD et de DVD. À l’époque, c’était une idée radicale, mais nous nous sommes concentrés sur ce dont nos clients avaient besoin, et où ils en avaient besoin. Nous faisons la même chose maintenant", explique encore dans le communiqué Colette Burke, la vice-présidente global sales de Bose.

"Une aide au reclassement et une indemnité de départ pour les employés touchés sont prévues."
Bose

Le groupe n’a pas encore communiqué le nombre de personnes qui seront impactées par la mesure. Mais ils devraient être plusieurs centaines voire milliers à être remerciés par la compagnie américaine. "Une aide au reclassement et une indemnité de départ pour les employés touchés sont prévues", annonce simplement Bose. Selon le magazine Forbes, le chiffre d’affaires du groupe a atteint l’année dernière 3,9 milliards de dollars. Le groupe comptait 8.000 employés partout dans le monde.

La marque s’est notamment fait un nom grâce à la qualité de ses casques audio. Durant longtemps, Bose a d’ailleurs été considéré comme l’une des références du marché. La recherche et le développement fait partie de l’ADN de la marque depuis toujours. Une partie relativement importante du personnel travaille à faire avancer leurs technologies.

"La technologie de noise-cancelling a beaucoup bénéficié à Bose mais elle commence à être maîtrisée par la plupart de ses concurrents."
François Fripiat
Fondateur de Demute

Mais l’entreprise doit désormais faire face à une concurrence toujours plus importante sur son marché spécifique du haut de gamme. "La technologie de noise-cancelling (un système permettant de limiter le bruit ambiant) a beaucoup bénéficié à Bose mais elle commence à être maîtrisée par la plupart de ses concurrents", explique François Fripiat, le fondateur de la start-up Demute, spécialisée dans l’innovation audio.

Plusieurs de ses concurrents comme Sony ou Klipsch disposent désormais d’une technologie comparable. Et les choses ne risquent pas de se faciliter avec le temps pour Bose. "Les fabricants de smartphone et donc de wearables vont sans doute mettre le marché des casques audio sous pression. Il semble que l’objectif soit assez clair pour Apple, Samsung et Huawei de développer des audio wearables directement compatibles avec leur système", ajoute encore le responsable de De Mute.

Une présence physique devenue dispensable

"Il semble logique qu’ils ferment les magasins en Europe et en Amérique du Nord où la marque est très bien implantée."
François Fripiat

Le choix de fermer tous les magasins du groupe sur ces marchés précis n’est forcément pas un hasard. "Il semble logique qu’ils ferment les magasins en Europe et en Amérique du Nord où la marque est très bien implantée car tout le monde connaît leurs produits. Il est donc moins nécessaire de faire écouter aux gens les produits car ils ont déjà pu en connaître la qualité, explique François Fripiat. Étant donné que les produits sont très identifiés et faciles à utiliser, le commerce en ligne apparaît comme une évidence. Leur objectif de garder les boutiques dans le reste du monde est sans doute lié au fait que Bose est moins connue dans ces territoires."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés