portrait

Brian Kwon, le patron qui ne croit plus au smartphone

À la tête de LG depuis un an, Brian Kwon renonce à produire des smartphones. Ses dernières tentatives, à base d'innovations insolites, n'auront pas suffi.

LG avait préparé le terrain en janvier à l'occasion de la présentation de ses résultats. Le groupe a confirmé la nouvelle aujourd'hui. L'entreprise débranche la prise de la production de smartphones. En perte de vitesse depuis des années sur le marché hyper concurrentiel du téléphone, LG a bien tenté de retrouver un repreneur. Sans succès.

LG semblait pourtant bien parti au début des années 2010. En 2013, LG était même parvenu à se hisser à la troisième place des producteurs de smartphones, déjà bien loin toutefois du duo Samsung-Apple qui représentait déjà, à l'époque, environ la moitié de la production mondiale. L'arrivée de la concurrence chinoise, menée d'abord par Huawei et désormais renforcée par Oppo, Xiaomi ou encore Vivo, aura donné le coup de grâce aux téléphones intelligents du groupe.

CV express

1963: Naissance à Pusan en Corée du Sud.

1987: Brian Kwon rejoint Goldstar.

2014: Le Coréen est nommé à la tête du département Home Entertainment Company.

Janvier 2020: Brian Kwon devient CEO de LG.

Avril 2021: Le patron renonce à son département smartphone.

CEO made in LG

La société sud-coréenne semble avoir tout tenté pour remonter la pente. L'opération survie était menée depuis janvier 2020 par Brian Kwon (Kwon Bong-Seok, en version originale). À 57 ans, le patron connaît la boîte comme sa poche. Brian Kwon est dans le groupe depuis qu'il a été fondé. Diplômé de l'université de Séoul, Brian Kwon a complété sa formation en Europe, à l'université finlandaise d'Aalto, avant de faire ses premiers pas dans le monde professionnel chez Goldstar, en 1987. Le nom de cette entreprise coréenne spécialisée dans l'électronique ne dit rien à personne, ou presque. LG  lui doit pourtant la moitié de son nom, suite à sa fusion avec Lucky Chemical pour former le géant aux célèbres initiales.

Brian Kwon a enchaîné les postes à responsabilités, avec notamment un passage par LG Wales et le département Monitor de l'entreprise. Sa carrière prend une autre envergure en 2014. Il est alors nommé à la tête du département Home Entertainment Company. Sa nomination début 2020 comme CEO, annoncée en même temps qu'un large remaniement du comité de direction, devait notamment relancer le département téléphonie. Ce dernier ne parvenait plus à dégager de bénéfices depuis 23 trimestres consécutifs. La facture finale grimpait à plus de 4.5 milliards de dollars.

Mission sauvetage manquée

Pour sauver le département, Brian Kwon a donc joué l'année dernière sa dernière carte avec des téléphones aux innovations parfois insolites. La volonté de se démarquer était louable, mais l'intérêt concret de certaines avancées était plus que discutable. Le succès tout relatif de son modèle Wing à deux écrans rotatifs a probablement confirmé la fin de la partie.

"Chez LG, nous considérons l'activité automobile comme l'un des principaux moteurs de notre futur portefeuille d'activité."
Brian Kwon
CEO de LG

Le patron arrête donc officiellement les frais. La société va désormais se focaliser sur d'autres marchés. Le principal pourrait bien être celui de l'automobile. "Chez LG, nous considérons l'activité automobile comme l'un des principaux moteurs de notre futur portefeuille d'activités", a notamment déclaré Brian Kwon en janvier dernier. "Notre objectif est d'être l'un des principaux fournisseurs de composants et de solutions automobiles du secteur", avait-il expliqué. La page est visiblement déjà tournée.

Le résumé

  • LG ne produira plus de smartphones.
  • Nommé en janvier 2020, Brian Kwon avait pour mission de relancer le département.
  • Ses innovations insolites n'auront pas suffi.
  • Le CEO compte désormais miser sur le secteur automobile.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés