Publicité

Deliverect mise sur la Belgique pour son internationalisation

Zhong Yuan Xu, le patron de Deliverect, compte bien s'installer durablement à Gand.

La scale-up qui a récemment levé 54 millions d'euros veut conquérir le monde depuis la Belgique. Gand restera le QG du groupe avec un bureau qui va tripler de taille.

La pépite Deliverect confirme son attachement à sa Belgique natale. En avril dernier, la scale-up flamande, spécialisée dans la gestion de commandes en ligne, avait levé 54 millions d'euros. Ce genre d'opération fait souvent pousser des ailes. C'est le cas pour l'entreprise gantoise, qui compte bien poursuivre sa croissance à l'international. Mais la conquête du monde se fera toujours en priorité depuis la Belgique. L'entreprise a annoncé vouloir garder ses bureaux gantois historiques comme quartier général.

"Ce n'est pas toujours la plus grande ville qui devient le meilleur environnement pour le secteur."
Zhong Yuan Xu
CEO de Deliverect

Mieux, ce dernier va prochainement prendre de l'ampleur. "Nous recherchons au moins cinquante développeurs", assure Zhong Yuan Xu, le CEO de l'entreprise. "Nous allons tripler la taille de nos bureaux et complètement les repenser pour qu'ils soient adaptés à la nouvelle façon de travailler." Bientôt installé sur trois étages, le nouveau siège sera davantage un lieu de rencontres et d'échanges que le bureau quotidien de ses employés. "La manière de travailler a évolué. Je ne crois plus que les gens veulent venir tous les jours au bureau. Ce n'est d'ailleurs sûrement pas la manière la plus efficace de travailler", explique le responsable.

Gand, terre de référence tech

La combinaison télétravail-présentiel devrait permettre d'attirer plus facilement les profils IT, particulièrement recherchés et en pénurie sur le marché. "Le fait que nous soyons à Gand n'est d'ailleurs plus vraiment un désavantage pour le public francophone", glisse le responsable. En affirmant sa volonté de conserver le cœur de son métier en Belgique, Deliverect suit une tendance de plus en plus prononcée dans le secteur. La Belgique et plus particulièrement la Flandre sont désormais réputées dans le monde de la tech et du développement. Combell et Showpad ont ainsi toujours leur bureau principal à Gand, tandis que le siège belge de Collibra ne devrait pas perdre de son influence dans les années à venir.

"Gand est une ville particulièrement intéressante. Il y a différentes générations, avec notamment des jeunes et ceux plus expérimentés de la génération Netlog. C'est donc particulièrement intéressant de travailler ici. On constate que ce n'est pas toujours la plus grande ville qui devient le meilleur environnement pour le secteur. Au Canada, ce n'est pas Montréal ou Toronto la capitale de la tech mais la petite ville de Waterloo. Elle est devenue la référence comme Gand grâce à son écosystème performant et ses bonnes écoles dans le domaine", assure le patron du groupe. Outre son implantation belge, Deliverect dispose de dix autres bureaux répartis partout dans le monde. "Nous sommes présents de Sydney à New York. Notre volonté est de grandir sur tous ces marchés", explique le CEO.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés