Des Belges se lancent dans la crypto

Les fondateurs du phénomène Peak s’attaquent à la cryptomonnaie. Leur portefeuille numérique a déjà séduit les investisseurs.

Les cryptomonnaies aiment souvent se présenter comme une prochaine alternative aux moyens de paiement actuels. Si les avantages existent, la monnaie 2.0 a toutefois encore besoin de quelques développements pour être accessible et sécurisée en cas de mauvaises manipulations. Il y a toujours la solution de secours, écrire la clef de la cryptomonnaie sur un bout de papier. Plutôt archaïque comme façon de faire, c’est pourtant actuellement l’un des backups les plus répandus. Face à ce manque d’outils pour pouvoir parfaitement gérer son argent, trois Belges ont décidé de lancer Argent, un portefeuille virtuel pour les cryptomonnaies.

"L’objectif est de rendre l’utilisation de cryptomonnaies extrêmement simple et accessible à tous", explique Itamar Lesuisse, l’un des trois fondateurs belges installés à Londres. Suivi de son compte, transaction, conversion vers d’autres devises, l’app se veut la plus complète possible. "Le focus est mis sur la sécurité. Aujourd’hui, une personne qui se fait voler sa clé privée, aura perdu tous ses fonds. On a donc créé une application qui permet une sécurité et expérience similaire à celle d’une banque mais qui laisse à l’utilisateur le contrôle total de ses fonds", détaille encore le patron.

"L’objectif est de rendre l’utilisation de cryptomonnaies accessible à tous."
Itamar Lesuisse
Cofondateur d’Argent

Lancée officiellement au début de l’année dernière, l’entreprise finalise son produit. Déjà disponible sur l’Apple Store, le portefeuille digital est également depuis cette semaine sur Android. "Certains profils n’ont que quelques euros mais des portefeuilles dépassent les 100.000 euros".

Il faudra bien cela car les fondateurs souhaitent prendre rapidement une grande ampleur. "C’est un projet très ambitieux. On espère avoir en circulation sur notre app l’équivalent de plusieurs dizaines de millions d’euros", explique encore le patron. Le portefeuille étant gratuit, l’app se financera avec certains services payants. Les trois fondateurs ont toutefois pu déjà bien s’entourer. En 2019, ils ont levé 4 millions d’euros auprès d’importants fonds d’investissement. "Nous travaillons notamment avec Index Ventures qui est présent dans tout ce qui se fait de mieux dans la tech pour le moment. Ils ont des parts dans Facebook, Bird, Deliveroo, Slack…" énumère le patron.

L’appli semble donc convaincre. Ce n’est sans doute pas le seul élément. L’expérience des fondateurs a aussi probablement joué. Deux des trois fondateurs ont déjà une solide expérience dans le monde des start-ups. En 2013, ils ont lancé Peak, aujourd’hui propriété du groupe Hachette. Cette app propose des petits exercices cérébraux. Un véritable succès. L’app est rapidement devenue un phénomène téléchargé plus de 50 millions de fois et élu meilleure app de l’année sur Android et Apple. Une réussite qui doit forcément les inspirer.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect