Des initiatives solidaires en réponse aux mesures de confinement

L'entreprise ZoraBots a décidé de prêter gratuitement aux maisons de repos confinées ses robots qui permettent de communiquer avec l'extérieur. ©REUTERS

Des applications gratuites pour suivre les cours, des sites d'entraide créés en un week-end et des robots pour briser l'isolation des aînés: les initiatives solidaires de citoyens et d'entreprises belges se multiplient.

Les derniers jours ont été marqués par des comportements apeurés à tendance égoïste. Les premières réactions laissent désormais place aux initiatives solidaires. On s’organise, on se réunit virtuellement pour trouver des solutions et des entreprises font don de leur technologie pour tenter de pallier les difficultés de la situation actuelle.

Une initiative citoyenne née sur les réseaux sociaux a été activée dans un délai record durant le week-end dernier par un groupe d’entrepreneurs et étudiants des 4 coins du pays issus de la communauté BeTech. Leur but? Trouver une solution simple et rapide pour mettre en relation des personnes isolées et des personnes bénévoles disponibles dans le même quartier pour effectuer les courses de première de nécessité et en assurer la livraison, tout en évitant la propagation du coronavirus.

"Marqués par la tournure tragique des événements et des conséquences sociales et économiques que provoque la pandémie du coronavirus, nous avons souhaité par la voie de l’intelligence collective rendre service à la population au travers de solutions d’aide pragmatiques", explique Olivier Rousseaux, initiateur du projet.

"Marqués par la tournure tragique des événements et des conséquences sociales et économiques que provoque la pandémie du coronavirus, nous avons souhaité par la voie de l’intelligence collective rendre service à la population au travers de solutions d’aide pragmatiques."
Olivier Rousseaux
Initiateur du projet "beatCovid19"

À partir du site www.covid-solidarity.org, chacun peut télécharger un modèle de liste de courses en format A4 qu’il peut imprimer, placer dans un hall d’immeuble, déposer dans une boîte aux lettres, afficher sur sa fenêtre ou coller devant sa porte d’entrée afin qu’un voisin puisse la récupérer et se rendre en magasin pour faire ses courses et revenir ensuite les déposer sans contact physique. Le remboursement des courses est directement géré entre la personne aidante et la personne aidée.

Des robots pour garder le contact

Les mesures de confinement drastiques pour les maisons de repos ont eu pour conséquence l’interdiction des visites aux aînés. Pour briser l’isolement des personnes âgées confinées sans les mettre en danger, la société ZoraBots a décidé de prêter gratuitement ses robots qui permettent de faire des appels vidéos par commande vocale. "Contrairement aux tablettes ou smartphones, le robot James est mobile et vocalement opérable: en passant de chambre en chambre, il ne demande aucun contact et permet aux patients de passer des appels vidéo en toute sécurité sanitaire. Une façon de maintenir une forme de contact et de lien absolument essentiels", explique la société flamande dans un communiqué.

Les robots seront déployés dans les prochains jours dans les maisons de repos demandeuses. "Face au Covid-19 et une société aggravant encore le sentiment de solitude des personnes âgées, nous ne pouvons rester sans rien faire. L’idée nous est donc venue naturellement de prêter gratuitement nos robots aux structures qui le demanderaient pour essayer de maintenir dans les meilleures conditions sanitaires possibles ce lien dont elles ont toutes besoin", précise le communiqué de ZoraBots.

Microsoft au chevet des écoles

"Les écoles et les étudiants vivent une période difficile. Enseigner et apprendre à la maison est un grand changement pour la plupart des étudiants et des éducateurs. Nous veillons à ce que notre équipe locale puisse aider à installer et à fournir du matériel de formation aux écoles afin qu'elles parviennent à se lancer rapidement dans l'apprentissage à distance."
Lien Deleenheer
Education Lead chez Microsoft Belux

Le coronavirus va perturber la routine quotidienne des écoles et des étudiants en Belgique pendant les prochains jours. Microsoft s'est engagé à soutenir les enseignants et les étudiants en leur permettant de rester connectés et impliqués grâce à sa technologie mise à disposition gratuitement.

Pour les enseignants et les étudiants confrontés à des fermetures d'écoles liées au coronavirus, Microsoft propose des solutions d'apprentissage à distance comme Microsoft Teams. L’idée est de permettre aux élèves et aux enseignants de rester connectés et de continuer à apprendre en ligne. Ce service est gratuit pour les écoles et les universités. Il regroupe les connexions virtuelles en face à face, les devoirs, les fichiers et les conversations en un seul endroit accessible sur un téléphone portable, une tablette, un PC ou un navigateur.

"Les écoles et les étudiants vivent une période difficile. Enseigner et apprendre à la maison est un grand changement pour la plupart des étudiants et des éducateurs. Nous veillons à ce que notre équipe locale puisse aider à installer et à fournir du matériel de formation aux écoles afin qu'elles parviennent à se lancer rapidement dans l'apprentissage à distance", explique Lien Deleenheer, Education Lead chez Microsoft Belux.

Ces initiatives technologiques pourraient donner des idées à d’autres entreprises dans les prochains jours.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés