Des jumeaux numériques pour éprouver la réalité

Le jumeau virtuel doit faciliter la phase de test du développement d'une machine. ©Photo News

L'incubateur industriel WSL, Technifutur et Job@Skills lancent une académie pour former aux Digital Twins, les copies virtuelles de prototypes pour les éprouver avant leur lancement.

"Il faut pouvoir lancer aujourd'hui des formations pour des métiers que nous ne connaissons pas encore et des fonctions qui n'existent pas", estime Christie Morreale, ministre wallonne de l'Emploi et de la Formation. "Moins de 10% des entreprises wallonnes envoient un employé chaque année pour une formation à des compétences numériques", constate de son côté Willy Borsus, son homologue de l'Économie.

"Le digital twin, c'est le degré ultime de la numérisation actuellement."
Agnès Flémal
Directrice générale de WSL

À la croisée de ces deux constats, l'incubateur industriel WSL et le centre de formation continuée Job@Skills et Technifutur créent une académie focalisée sur les "Digital twins". Kesako? Les technologies numériques permettent aujourd'hui de créer un modèle virtuel numérique en tous points semblable au prototype d'une machine par exemple. Ce jumeau numérique pourra être testé dans toutes les conditions, même celles impossibles ou difficiles à créer dans des conditions réelles. "Mais à l'heure actuelle, ces technologies ne sont encore l'apanage que de quelques spécialistes dans le milieu académique", constate François Stryckers, CEO de Jobs@Skills.

Industrie 4.0

L'objectif de l'académie est donc de dispenser des formations dans ce secteur très pointu à tous les stades de l'enseignement, du secondaire à la formation continuée en entreprise. Au départ d'un test de compétences préalable, l'élève sera aiguillé dans un programme de cours entièrement numériques adapté à ses connaissances. Certains modules sont déjà disponibles.

La technologie s'adresse particulièrement à l'industrie 4.0, "le digital twin, c'est le degré ultime de la numérisation actuellement, précise Agnès Flémal, la directrice générale de WSL. Mais pas seulement, elle peut également servir dans la restauration, la gestion des bâtiments ou les sciences du vivant, cite encore Stryckers.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés