start-ups

Dgenious lève 1 million d'euros pour faire parler les données des chaînes

Les données issues des caisses sont une mine d'or mais compliquées à utiliser quand on a plusieurs enseignes. ©AFP

Spécialisée dans les données des chaînes de magasins et restaurants, la start-up dgenious lève 1 million d'euros auprès de The Faktory Fund et finance&invest.brussels.

Le fondateur historique de dgenious, c’est Antoine Lebacq. Belge mais expatrié en Suisse, il ouvre il y a plusieurs années un magasin franchisé Patagonia et rencontre les problèmes typiques de ce secteur. "Je voulais savoir quels clients n’étaient pas venus récemment, lesquels avaient acheté une veste mais pas le pantalon assorti… Comme je n’ai pas trouvé l’outil performant pour analyser mes ventes de façon détaillée, j’ai décidé de le créer." Le résultat, c’est un logiciel qui permet à ceux qui gèrent de nombreux points de vente, un accès direct à leurs données clés consolidées en temps réel. Après avoir convaincu des enseignes suisses, la start-up se rapatrie en Belgique avec une équipe dirigée par Gaëlle Helsmoortel.

Commercialisé depuis un an et demi, le produit se retrouve dans un segment où il doit affronter des géants mondiaux comme Microsoft ou Tableau (Salesforce). " Nous devons effectivement nous mesurer à des poids lourds. Mais l’ancrage local, la facilité et la rapidité d’installation sont un avantage pour nous ", nous explique Gaëlle Helsmoortel, CEO de dgenious. Autre avantage par rapport à ses concurrents, l’outil est utilisable par n’importe qui, pas besoin de consultant ou d’informaticien.

Les franchisés en ligne de mire

L’aventure de la start-up dgenious a donc démarré en Suisse, où le centre de recherche et développement se trouve toujours, et se poursuit aujourd’hui en Belgique avec un nouveau siège social à Bruxelles. Nouveau siège social et surtout nouvel investissement de deux acteurs belges reconnus dans le secteur technologique. L’investissement d’1 million d’euros par The Faktory Fund et finance&invest.brussels a pour objectif de donner à la start-up les moyens nécessaires pour accélérer sa croissance et son portefeuille de clients.

Les clients de dgenious sont des chaînes de magasins et de restaurants qui gèrent entre plusieurs dizaines et plusieurs centaines de points de vente, mêlant magasins en gestion propre et franchisés.

Ces clients ont la particularité d’avoir de grosses bases de données avec des systèmes pas toujours standardisés. La technologie de dgenious se connecte directement aux bases de données de ses clients (systèmes de caisses, ERP, CRM entre autres) et consolide ces données en temps réel. Une technologie qui a convaincu le fonds The Faktory Fund.

"dgenious partage avec EVS ce qui a fait son succès : avoir inventé une technologie, ici dans le domaine de la business intelligence des points de vente, qui a permis de construire des interfaces utilisateurs uniques et inimitables et qui lui permettra de devenir un des leaders incontournables dans l’utilisation des données à l’échelle internationale", commente Pierre L'Hoest, fondateur d’EVS et de The Faktory Fund.

1 million avec l’Europe en vue

Principalement active en Suisse et en Belgique, la start-up a fait une belle percée sur le marché français et est sur le point de signer avec une grosse enseigne de 500 points de vente sur le territoire français.

Des ambitions internationales partagées par Pierre Hermant, CEO de finance&invest.brussels : "Ses atouts lui permettront de devenir un acteur de premier plan sur la scène internationale tech et apporteront en outre du rayonnement à la Région de Bruxelles-Capitale." L’invest public a mis 500.000 euros sur la table pour cette levée de fonds. Après avoir annoncé un investissement de 2 millions d'euros dans un fonds d'investissement tech, finance&invest.brussels délie les cordons de la bourse en ce début d'été.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés