Double peine pour Barco: après le virus, la sanction des marchés

©BELGA

Barco fait état de résultats trimestriels en deçà des attentes et parle d'une année 2020 "à part". Dès l'ouverture des marchés, son action s'est inscrite en net recul.

Coup de massue boursière pour Barco . L'action a ouvert en recul de quelque 7% à 15,38 euros.
La société fait état d'un troisième trimestre largement affecté par la crise sanitaire . Ces trois mois ont été dominés par un recul des ventes et des commandes. 

Prévisions à la baisse

"Il est aujourd'hui évident que 2020 sera une année à part pour le compte de résultats de Barco."
Jan De Witte
CEO

"Il est aujourd'hui évident que 2020 sera une année à part pour le compte de résultats de Barco. Afin de remettre l’entreprise sur la bonne voie pour atteindre nos objectifs financiers à long terme, nous investissons dans des initiatives stratégiques destinées à stimuler la croissance tout en revoyant les niveaux de dépenses", affirme Jan De Witte, CEO.

Pour l'exercice annuel, Barco s'attend à une diminution "considérable" de la marge ebitda, lit-on dans un communiqué

14-16%
En boostant la reprise des revenus dans toutes les divisions et en réduisant les coûts en dessous du niveau de 2019, Barco espère une reprise de la marge bénéficiaire (ebitda) de 14 à 16% d'ici 2022.

"2020 est comme une montagne russe. C'est une année de transition. Nous devons donc nous remettre sur les rails d'ici 2021: en boostant la reprise des revenus dans toutes les divisions et en réduisant les coûts en dessous du niveau de 2019. Cela devrait se traduire par une reprise de la marge bénéficiaire (ebitda) de 14 à 16% d'ici 2022", poursuit le CEO.

Commandes et ventes en berne

Pour le troisième trimestre, Barco affiche des commandes réduites de quelque 43% à 157,6 millions. Au 30 septembre 2020, le carnet de commandes atteignait 299,1 millions d’euros (-5,7 % par rapport à fin juin).

Côté des ventes, elles sont passées sur une période de 1 an de 266,9 millions à 167,4 millions. Les analystes tablaient sur 204,9 millions d'euros. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés