Econocom table sur un résultat opérationnel de 128 millions d'euros en 2019

©doc

Le fournisseur de services informatiques a publié un chiffre d'affaires en hausse de 3,6% à 623 millions d'euros pour le premier trimestre. Le groupe précise attendre les premiers effets de son plan d'économie au second semestre.

A l'issue du premier trimestre, le chiffre d’affaires du groupe Econocom s’établit à 623 millions d’euros, soit une croissance de 3,6 % (après application de la norme IFRS16). La croissance organique, elle, est en augmentation de 1,6%, souligne la société dans un communiqué. 

Le deuxième trimestre bénéficiera de contrats décalés ainsi que du bon niveau actuel du pipeline commercial.

En détail, l’activité Technology Management & Financing (TMF, activité de location) réalise un chiffre d’affaires de 221 millions d’euros, en baisse de 11,3 %. Ce trimestre n’est pas représentatif de la tendance annuelle attendue. Le deuxième trimestre bénéficiera en effet de contrats décalés ainsi que du bon niveau actuel du pipeline commercial.

Depuis le 1er janvier 2019, le groupe a créé un nouveau segment de reporting, Digital Services and Solutions (DSS), qui regroupe les anciens segments Services et Products & Solutions. La distinction entre ces activités a progressivement perdu sa pertinence compte-tenu du positionnement du groupe en tant qu’intégrateur de solutions digitales qui conjuguent produits, logiciels et services.

Le chiffre d’affaires de l’activité Digital Services and Solutions (DSS) a connu une croissance particulièrement forte au premier trimestre (+14,1%, dont 10,8% en organique) pour s’établir à 402 millions d’euros. Toutes les composantes de ce segment enregistrent une bonne dynamique, notamment les activités de distribution et les satellites, en particulier dans l’intégration de solutions. Les services IT de la planète conservent un momentum positif dans un contexte de strict contrôle des coûts.

Perspectives 2019

Le groupe ambitionne de réaliser sur l’ensemble de l’année 2019 un résultat opérationnel courant de 128 millions d’euros à périmètre constant.

Le groupe maintient par ailleurs sa discipline sur la génération de trésorerie et met progressivement en œuvre son plan d’économies, dont les effets sont principalement attendus au second semestre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect