eFounders lance quatre nouvelles start-ups

Les patrons d'eFounders miseront cette année sur quatre nouveaux projets. ©Saskia Vanderstichele

Le start-up studio fait sa rentrée en annonçant le lancement de quatre nouveaux projets. Ils seront mis en couveuse au sein du studio durant 18 mois maximum.

eFounders est une nouvelle fois de retour. Le célèbre incubateur à start-up bruxellois fait sa rentrée en présentant ses nouveaux projets. Cette année, quatre nouvelles pousses seront mises en couveuse. Les heureux élus se nomment Kairn, Canyon, Crew et Collective. Les quatre projets sont, comme d’habitude, spécialisés dans la digitalisation ou l’amélioration de productivité. "Comme à chaque fois, l’idée est de repérer des domaines du monde de l’entreprise n’ayant pas encore connu de digitalisation et fonctionnant encore à l’ancienne", explique Thibaud Elzière, l’un des deux cofondateurs du studio.

"Chaque projet représente un investissement initial d'enivron 500.000 à 800.000 euros."
Thibaut Elzière
Cofondateur d'eFounders

Pour cette saison, eFounders s’attaquera à plusieurs secteurs dont notamment le recrutement et le légal. Si certains des projets disposent déjà d’une première offre et même de premiers clients pilotes, pour d’autres, le projet n’en est encore qu’au stade du codage. Rien de surprenant toutefois pour l’incubateur qui a pris l’habitude d’accompagner les start-ups au départ d'une feuille blanche.

18 mois pour convaincre

"Pour cette année encore, nous gardons notre principe de base. Nous avons cherché en interne des idées de projets à développer. Nous avons ensuite trouvé des entrepreneurs externes capables de les faire grandir", résume Thibaud Elzière. Après avoir recruté une équipe de quatre à cinq personnes pour chacun des projets, eFounders se charge désormais de mettre sur les rails ses différentes start-ups.

Durant 18 mois, la structure bruxelloise prend tous les frais à sa charge, du salaire des différents collaborateurs au travail de recherche et de développement. "Chaque projet représente un investissement initial d'environ 500.000 à 800.000 euros", assure le cofondateur. Une fois l’entreprise lancée, eFounders la laisse vivre seule. N’étant plus actif dans l’opérationnel, le studio conserve une partie du capital qui lui permettra, si tout va bien, de récupérer au moins ses investissements. La recette d’eFoundners a déjà fait ses preuves.

Depuis la création du start-up studio en 2011, 27 projets ont déjà été lancés. "Nous en avons abandonné seulement 3. À chaque fois lors du processus d’incubation. Aujourd’hui, toutes les start-ups lancées sont encore en vie et ont toutes levé des fonds", assure le patron. Il y a tout juste un an, l’ensemble des projets d’eFounders avait dépassé le milliard de dollars de capitalisation pour un chiffre d’affaires dépassant les 250 millions de dollars. L’ensemble des projets ont permis de créer un millier d’emplois.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés