GameStop confie sa direction à des anciens d'Amazon

La nouvelle direction de GameStop veut opérer une transition numérique au détriment des boutiques physiques du vendeur de jeux vidéo. ©REUTERS

GameStop a nommé deux cadres d'Amazon à sa direction. Objectif de la société de jeux vidéo: "construire une entreprise technologique et investir dans de la croissance".

GameStop veut se donner les moyens de ses ambitions, quoi de mieux donc que d'aller voir du côté de la concurrence? Surtout quand celle-ci s'appelle Amazom .

L'entreprise de jeux vidéos et égérie des internautes boursicoteurs a recruté deux anciens cadres du géant américain. Matt Furlong, qui supervisait les activités en Australie, deviendra directeur général de GameStop, tandis que Mike Recupero, un autre vétéran d'Amazon, occupera le poste de directeur financier. Leur entrée en fonction se fera respectivement le 21 juin et le 12 juillet.

Le CEO sortant, George Sherman, a déclaré qu'il s'efforcerait d'assurer une transition en douceur.

"Ces nominations reflètent les efforts du conseil d'administration pour construire une entreprise technologique et pour investir dans de la croissance", a indiqué GameStop dans un communiqué.

Le CEO sortant, George Sherman, a déclaré qu'il s'efforcerait d'assurer une transition en douceur. Lui et son équipe ont "contribué à apporter la stabilité" à l'entreprise et à la faire renouer avec la croissance, a-t-il affirmé.

Investir dans les boutiques en ligne

Les arrivées de Matt Furlong et Mike Recupero font suite aux recrutements d'autres anciens dirigeants d'Amazon, mais aussi de Google, ces derniers mois. Elles font surtout partie d'une vision exposée par l'investisseur activiste Ryan Cohen, qui est devenu président de GameStop lors du conseil d'administration de GameStop ce mercredi.

Ryan Cohen souhaite ainsi donner un grand coup d'accélérateur pour la transition numérique de l'entreprise, au détriment de la présence de boutiques "physiques".

Entré au conseil d'administration en janvier, ce cofondateur du populaire site de ventes de produits pour animaux domestiques Chewy a orchestré un remaniement en profondeur de la direction, dans le but d'amener GameStop à s'éloigner de ses racines de vendeur basé dans les centres commerciaux.

Il souhaite ainsi donner un grand coup d'accélérateur pour la transition numérique de l'entreprise, au détriment de la présence de boutiques "physiques". "Nous avons beaucoup de travail devant nous et cela va prendre du temps", a déclaré Ryan Cohen aux actionnaires, selon le Wall Street Journal.

Folle envolée

Son possible impact sur le modèle économique de GameStop avait été l'une des raisons de la folle envolée du titre de l'entreprise à Wall Street en début d'année.

1.500%
L'action GameStop s'est envolée de plus de 1.500% à Wall Street depuis le début de 2021.

L'action était jusqu'alors surtout ciblée par de grands fonds d'investissement, pariant sur son effondrement. Mais une armée de boursicoteurs adeptes des réseaux sociaux et du site Reddit s'était liguée contre ces fonds "vautours" pour faire déjouer ces pronostics et faire s'envoler le prix du titre.

Après avoir atteint un pic de clôture le 27 janvier, l'action, cotée sous le symbole GME au New York Stock Exchange, a connu des hauts et des bas. Elle valait 302,56 dollars mercredi soir à la fermeture de Wall Street, soit une hausse de plus de 1.500% depuis le début de l'année.

Dans le viseur du gendarme américain

Les transactions inhabituelles concernant le titre GameStop ont attiré l'attention de la SEC, l'organisme fédéral de réglementation et de contrôle des marchés financiers. GameStop a déclaré avoir reçu une demande de l'agence pour "la production volontaire de documents et d'informations concernant une enquête de la SEC sur l'activité de négociation de nos titres et des titres d'autres sociétés". GameStop ne s'attend toutefois pas à ce que l'enquête ait un impact négatif sur l'entreprise.

L'entreprise a par ailleurs révélé, mercredi, ses résultats du premier trimestre 2021. Elle y a affiché des revenus de 1,28 milliard de dollars, supérieurs aux attentes des analystes, mais elle a encaissé une perte nette de 66,8 millions de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés