Google Belgique veut faciliter la recherche d’emploi

Thierry Geerts, patron de Google Belgique, a dévoilé une nouvelle fonctionnalité de recherche. ©DOC

Google lance aujourd'hui une nouvelle fonction de recherche. Elle permet aux utilisateurs cherchant un emploi d'être directement dirigés vers les offres correspondant à leurs critères.

Après avoir formé 110.000 Belges au marketing digital via le Google Atelier, Google Belgique continue d’investir dans la thématique de l’emploi. "Le nombre de demandeurs d’emploi va augmenter dans les prochains mois, c’est certain", estime Thierry Geerts, le patron de Google Belgique. Dès lors, pour anticiper une augmentation du taux de chômage, notamment chez les jeunes, Google Belgique lance une nouvelle fonctionnalité qui a pour but de faciliter la recherche d’emploi. Le géant américain s’est associé avec plusieurs partenaires, dont les services publics du Forem, d’Actiris et du VDAB ainsi que des entreprises comme Randstad et Jobat.

Nous référençons les offres d'emploi de tous les sites qui seront partenaires sans distinction. C’est un écosystème ouvert".
Thierry Geerts
Patron de Google Belgique

Les demandeurs d'emploi pourront accéder directement à des centaines de milliers d’offres via la recherche Google classique. Mais, la nouvelle fonction de recherche d'emploi permettra aux utilisateurs de placer des filtres en fonction du lieu, du secteur d'activité et de la durée de travail (temps plein ou partiel). Pour rester informés des nouveaux postes vacants, les utilisateurs pourront enregistrer leur recherche et demander à recevoir des notifications par mail.

En réalité, Google crée un raccourci vers les offres d'emplois et une présentation plus lisible de l'offre directement dans le moteur de recherche.

Google, concurrent des sites d’emplois?

C'est une question qui revient souvent: avec cette fonctionnalité, Google se positionne-t-il comme concurrent des sites d’emploi? Non, selon le patron de Google Belgique. "On estime que c’est complémentaire avec les sites d’emplois, car au final ils finiront leur trajet chez eux. Ce qui compte, c’est l’expérience. Nous référençons les offres d'emploi de tous les sites qui seront partenaires sans distinction. C’est un écosystème ouvert", explique Thierry Geerts.

Il précise également qu’il s’agira d’une "recherche naturelle sans publicité". Les acteurs du secteur ne pourront donc pas payer pour faire grimper leur offre en tête des résultats d’une recherche. Google assure également qu’il ne prendra aucune rémunération liée à cette nouvelle fonctionnalité.

1/3
des chercheurs d'emplois
Selon Caroline Mancel, directrice générale adjointe d'Actiris, une personne sur trois accède au site de l'office bruxellois de l'emploi via une recherche sur Google.

Actiris, VDAB et Forem, partenaires du projet

Les trois acteurs publics de l’emploi (Actiris, VDAB et Forme) se réjouissent de la nouvelle fonctionnalité qui devrait booster le nombre de visites sur leurs offres d’emplois respectives.

"Une personne sur trois accède au site d’Actiris via une recherche sur Google. C’est un incontournable. En particulier pour le public jeune, la génération Google qui est née dedans, mais qui est aujourd’hui la première victime de la crise. À Bruxelles, le chômage des jeunes est en hausse de 18,9%. C’est du jamais-vu”, explique Caroline Mancel, directrice générale adjointe d’Actiris.

La fonctionnalité sera disponible pour tous les utilisateurs belges dans les prochains jours.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés