Google écoute vos conversations, même dans votre salon

©Bloomberg

Les collaborateurs de Google écoutent les enregistrements réalisés avec l'enceinte intelligente Google Home et via l'assistant Google sur les smartphones, même en Belgique et aux Pays-Bas. De plus, il s'avère parfois très simple d'identifier l'utilisateur censé être anonyme.

Depuis le lancement de Google Home en 2016, des millions de personnes dans le monde ont installé chez elles – ou au bureau – l’enceinte intelligente du géant des moteurs de recherche et lui posent toutes sortes de questions. C’est aussi le cas pour l’assistant Google qui se trouve sur tous les appareils ayant Android comme système d’exploitation.

Les collaborateurs de Google peuvent écouter des extraits des enregistrements.

Ce que les utilisateurs ne savent souvent pas, c’est que tout ce qu’ils confient à Google est enregistré par défaut. C’est d’ailleurs écrit très clairement dans les conditions d’utilisation de Google Home. Ce qui n’est par contre pas écrit en petits caractères, c’est que les collaborateurs de Google peuvent par après écouter des extraits de ces enregistrements.

Nos confrères de la VRT ont pu écouter plus d’un millier de fragments d’enregistrements, dont certains contenaient des informations sensibles. Ce qui pose des questions évidentes en termes de vie privée. Parfois, vous ne vous en rendez même pas compte car l’assistant Google se déclenche souvent par erreur quand vous prononcez un mot proche de "Google". De son côté, le bureau belge de Google a reconnu mener une collaboration avec des experts en langues dans le monde dans le but d’améliorer sa technologie vocale pour justifier ces écoutes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n