Grande première, le streaming rapporte plus que les cinémas

Disney+ débarquera sur les écrans belges le 15 septembre. ©AFP

La pandémie de Covid-19 a précipité la disruption numérique du secteur du divertissement et des médias avec des surprises à la clé.

On se doutait que la pandémie avait paralysé la croissance du secteur mondial du divertissement et des médias, des chiffres globaux viennent désormais traduire l’état d’un secteur en profonde mutation. 2020 sera l’année avec la plus forte baisse des recettes mondiales du secteur en 21 ans d’existence de l’étude de PwC sur le secteur. On observe une chute de 5,6 % par rapport à 2019, soit plus de 100 milliards d’euros en moins.

En se plongeant dans les chiffres sectoriels de l’étude de PwC on se rend compte que la crise n’a pas été égale pour tous. Les cinémas sont les grands perdants avec une chute de plus de 65% du chiffre d’affaires. En 2015 encore, les recettes des salles obscures étaient trois fois supérieures à celles de la SVOD (Netflix, Amazon Prime, etc.). Cette année, les recettes de la SVOD dépasseront pour la première fois celles des salles et devraient encore, selon PwC, s’envoler dans les cinq ans qui viennent pour représenter pratiquement le double du box-office en 2024.

Du côté des gagnants, il y a plus de surprises. Le streaming fait une envolée prévisible avec une augmentation du chiffre d’affaires global du secteur de 26 % par rapport à 2019 mais le grand gagnant est… la réalité virtuelle. Avec un bond de 30,3 % elle dépasse même le streaming à la première place des progressions du secteur.

Pendant le confinement et encore après, les initiatives utilisant la réalité virtuelle et les truchements digitaux pour faire vivre des événements se sont multipliés. Tomorrowland a organisé un festival numérique avec des scènes en 3D et des DJ sets pré-enregistrés que les festivaliers pouvaient regarder sur leur ordinateur, leur smartphone ou leur tablette. Autre exemple au Royaume-Uni avec le Wireless Festival de Londres qui s’est associé à la start-up MelodyVR pour présenter des spectacles enregistrés en réalité virtuelle. Plus de 130.000 personnes dans 34 pays ont assisté à ces événements virtuels.  

"Le Covid-19 a poussé le consommateur à franchir plus rapidement le cap de la consommation numérique. Des changements disruptifs, au sens positif comme négatif du terme, se sont en outre produits dans de nombreuses entreprises médiatiques. La transition vers le numérique créera aussi des opportunités dans tous les segments, et certainement pas uniquement dans ceux qui en ont profité jusqu’à présent", précise Axel Smits, le président de PwC Belgique.

Les prévisions pour 2021 sont plus encourageantes avec une augmentation des dépenses dans le secteur estimée aux alentours de 6% et une croissance du chiffre d’affaires global de 2,8%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés