Publicité
Publicité

Greenomy mise sur la finance durable pour décoller

L'équipe de Greenomy grandit vite. Elle compte déjà 18 personnes et ne compte pas s'arrêter là.

La start-up belge Greenomy a développé une plateforme pour aider les entreprises à se conformer au Green Deal européen.

Le Green Deal européen est en train de faire éclore un secteur. Plusieurs start-ups se lancent dans une niche car la demande est là : les entreprises ont besoin de conseil et d’aide pour devenir "vertes". Greenomy a décidé de s’engouffrer dans la brèche. La start-up a développé des outils numériques pour aider les entreprises et les institutions financières à se mettre au vert conformément aux nouvelles normes de l’UE en matière de finance durable.

Les rapports sur la durabilité des entreprises deviennent de plus en plus demandés et les services de la start-up sont de plus en plus recherchés. "Nous menons actuellement des projets pilotes avec de nombreuses entreprises européennes cotées et privées, des fonds et des banques", nous explique-t-on du côté de la jeune pousse qui grandit vite.

Greenomy a levé 815.000 euros auprès de Finance&invest.brussels et plusieurs business angels belges.

Pour augmenter la cadence après un démarrage encourageant, Greenomy a levé 815.000 euros auprès de Finance&invest.brussels et plusieurs business angels belges en janvier. Un prochain tour de table de plusieurs millions est déjà en cours de négociation. Il devrait aboutir dans les prochains mois.

La start-up compte déjà plusieurs prix européens à son jeune palmarès et compte rapidement grandir dans les prochains mois. "Nous allons traduire la plateforme dans toutes les langues de l'Union européenne pour attaquer tous les marchés européens", nous explique Alexander Stevens, fondateur et CEO de Greenomy. Pour l'instant, la start-up est principalement active en France et au Benelux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés