Hexeko s’attaque au marché français avec ses chèques digitalisés

"La plateforme veut se diversifier et évoluer vers une "employee benefit platform" pour gérer et distribuer l’ensemble des avantages aux employés", indique Rodolphe Lechat, CEO d'Hexeko. ©Hexeko

La start-up Hexeko vient de lever 800.000 euros et ambitionne de devenir la plateforme digitale de référence pour l'utilisation des avantages extra-légaux.

On avait quitté Hexeko et son CEO Rodolphe Lechat il y a un peu plus d’un an après sa signature d’un beau contrat avec Monizze, le challenger du secteur des chèques en tout genre (repas, éco et cadeaux). La start-up, qui a développé une plateforme qui permet aux entreprises de proposer à leurs employés d'utiliser facilement les chèques-sport et culture, a depuis lors bien grandi. Elle compte désormais 35.000 utilisateurs de sa plateforme en un an d'existence. Pour atteindre son objectif de 100.000 utilisateurs en 2022, Hexeko vient de lever 800.000 euros auprès de Sambrinvest, Seeder Fund et de Thomas Querton (CEO d’AtlasGO).

800.000
euros
Hexeko vient de lever 800.000 euros auprès de Sambrinvest, Seeder Fund et de Thomas Querton (CEO d’AtlasGO).

En plus de son activité initiale liée aux chèques sport et culture, Hexeko propose maintenant aux entreprises des MasterCard prépayées, un produit qui lui a permis d’étendre sa base de clients de façon significative dans une année spéciale. Son accord avec Monizze lui a beaucoup appris et la crise du Covid l'a forcée à travailler sur sa technologie et sa stratégie à long terme.

Objectif Europe

La start-up wallonne va dans ce cadre-là mettre rapidement un pied en France avec de grosses ambitions. Selon nos informations, elle est actuellement en discussions avancées avec l’un des acteurs de premier plan du secteur des avantages pour employés chez nos voisins, mais son CEO refuse d’en dire plus à ce stade. Il préfère déjà penser à l’après. "Nous allons engager cinq nouveaux profils et préparer le lancement d’Hexeko en France, avant, peut-être, d’attaquer d’autres pays", détaille Rodolphe Lechat. "Nous ambitionnons d’être le leader européen de notre secteur d’ici cinq ans. En outre, la plateforme veut se diversifier et évoluer vers une "employee benefit platform" pour gérer et distribuer l’ensemble des avantages aux employés." Hexeko espère se diversifier et se démarquer grâce à sa technologie et sa plateforme flexible que la start-up peut répliquer très rapidement.

"Nous ambitionnons d’être le leader européen de notre secteur d’ici cinq ans."
Rodolphe Lechat
CEO d'Hexeko

Un nouveau tour de table en 2022

Une nouvelle levée de fonds plus importante est déjà prévue pour 2022. Celle d'aujourd'hui, somme toute assez modeste, est avant tout là pour garantir une arrivée sereine sur le marché français. Car des liquidités, la start-up en a beaucoup sur ses comptes, mais elle ne peut y toucher. Elle touchera une commission sur ses fonds lorsque des employés des entreprises clientes utiliseront leurs chèques-sport ou culture. Sauf qu’avec la pandémie, tout cela tourne au ralenti. Pas de quoi effrayer pour le moment l’équipe d’Hexeko, qui a désormais les reins un peu plus solides notamment grâce à ses actionnaires historiques.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés