Jeff Bezos, l'homme qui valait 100 milliards

©EPA

Le site d'e-commerce Amazon a démontré une fois de plus sa toute puissance, en captant 45 à 50% des ventes en ligne lors du Black Friday, selon les analystes. Au passage, son fondateur Jeff Bezos s'est enrichi : sa fortune personnelle a dépassé la barrière symbolique des 100 milliards de dollars ce week-end.

Ce n'était pas arrivé depuis 1999. A l'époque, c'est le fondateur de Microsoft, Bill Gates, qui avait été le premier à franchir ce cap symbolique. A 53 ans, Jeff Bezos (Amazon) vient de réaliser le même exploit : sa fortune personnelle a grimpé de 2,4 milliards de dollars pour atteindre 100,3 milliards de dollars à l'issue du Black Friday, selon Bloomberg.  

Sur ce seul vendredi, les ventes en ligne du géant de l'e-commerce ont grimpé de 18,4% sur un an, selon des données fournies par Adobe Analytics. Les investisseurs parient sur le fait qu'Amazon détiendra une part hors norme du marché des ventes en ligne après les fêtes de fin d'année. 

Si la fortune de Jeff Bezos se porte si bien, c'est que depuis un bon moment, les performances d'Amazon en Bourse sont excellentes.  La semaine dernière, le cours de l'action a augmenté de 5% et sur les trente derniers jours, il a même grimpé de près de 8 %. La capitalisation boursière d'Amazon atteindrait désormais près de 586 milliards de dollars. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés