L'e-sport intéresse toujours plus Orange

©Gameforce

Ce week-end se déroule l’une des compétitions d’e-gaming les plus importantes du pays. Orange en est le principal sponsor. La démarche permet de toucher un public précis pour le télécom.

Ce week-end se tient à Malines le GameForce Masters, l’un des rendez-vous les plus importants pour les fans de gaming en Belgique. En plus d’un salon dédié à l’univers du jeu, plusieurs compétitions des célèbres jeux "League of Legends" et "Counter Strike" sont également prévues durant le weekend. 30.000 euros de prize-money sont prévus, à répartir entre les lauréats des différentes épreuves. Le niveau devrait donc être élevé et susciter l’intérêt des curieux. Cette année, 15.000 personnes sont attendues. Un large public qui forcément attire aussi toujours plus les grandes marques.

"Pour un télécom, le sponsoring est un bon moyen de toucher un public cible très important."
Younes Al Bouchouari
porte-parole d’orange

Cette année, le main sponsor sera pour la deuxième fois le groupe Orange. Avec le basket, l’e-gaming est le seul "sport" en Belgique dans lequel le groupe investit afin d’obtenir de la visibilité. "C’est un marché précis très intéressant, explique Younes Al Bouchouari, le porte-parole d’Orange. Les fans sont souvent eux-mêmes des joueurs qui s’intéressent à la technologie et ont besoin d’une bonne connexion internet. Pour un télécom, c’est donc un bon moyen de toucher un public cible très important", poursuit le porte-parole.

En parallèle, le télécom soutient aussi depuis deux ans Sector One, une équipe d’e-sport et a récemment lancé sa propre plateforme de jeu. Baptisée Arena, elle permet aux joueurs de s’affronter à différents tournois en ligne des plus célèbres jeux vidéo.

©BELGA

Si Orange s’intéresse d’aussi près aux fans du clavier et des manettes, c’est aussi parce que le groupe constate de plus en plus la dimension que prend le phénomène. "L’intérêt pour le gaming a aujourd’hui de véritables conséquences sur notre travail. On l’a par exemple encore vu le 2 août. Le trafic sur nos réseaux a augmenté de 55%, ce qui est énorme. En cherchant la cause, on est arrivé à la conclusion que la raison la plus probable de ce pic était la sortie de la dernière saison de Fortnite", explique le responsable presse.

Visible sur le réseau du télécom, la croissance du sport derrière l’écran se constate aussi dans les retombées du secteur. L’e-sport devrait générer cette année à l’échelon mondial quelque 2,3 milliards d’euros. Selon les estimations reprises par Orange dans un communiqué, 380 millions de personnes auraient visionné une compétition en direct ou en différé en 2018. En Belgique, selon une étude menée par Digital Sports, "48% de la population joue à des jeux vidéo et 24% des joueurs sont prêts à payer pour le faire".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect