Publicité

La 5G a son laboratoire wallon

Le lab 5G a pris place directement dans les locaux d'A6K à Charleroi. ©Kristof Vadino

L'A6K à Charleroi accueille depuis ce vendredi le premier lab 5G de Wallonie. L'installation permettra à des entreprises comme AGC, Alstom ou I-Care de tester le réseau de demain.

Petra De Sutter l'a annoncé la semaine dernière. Pour ce qui est de la mise aux enchères des fréquences 5G, il faudra encore attendre le deuxième trimestre de 2022. Alors que le retard se creuse avec la plupart des autres pays européens, il est temps pour le monde professionnel de plancher sur des solutions temporaires.

Une première solution se trouve depuis ce vendredi matin à Charleroi. L'A6K, la nouvelle cathédrale dédiée au numérique et au renouveau industriel, vient d'inaugurer le premier laboratoire 5G de Wallonie. Ce nouveau réseau intérieur privé n'a pas besoin des autorisations publiques et donne donc la possibilité aux entreprises de tester le réseau de demain.

"Cela n'a pas vraiment de sens pour une société d'investir dans un système de test pour l'utiliser une demi-journée par semaine."
Abd-Samad Habbachi
Directeur du centre A6K

"L'idée est venue il y a plus d'un an. La communication est l'un des trois piliers prioritaires pour A6K", explique Abd-Samad Habbachi, le directeur des lieux. L'intérêt pour la 5G s'est donc naturellement installé.

"Mais cela n'a pas vraiment de sens pour une société d'investir dans un système de test pour l'utiliser une demi-journée par semaine." L'idée de mettre sur pied un laboratoire accessible à toutes les entreprises a donc vite fait son chemin. Il faut dire que les acteurs intéressés étaient nombreux. I-Care, Alstom, Multitel ou Sirris ont déjà fait part de leur intention d'utiliser le lab.

Labo et showroom

Concrètement, deux antennes ont été installées en partenariat avec Proximus à l'intérieur du bâtiment de 6.000 mètres carrés. Une antenne au niveau du parking au sous-sol a également été placée afin de permettre la réalisation de tests sur des véhicules. "Il ne s'agira d'ailleurs pas que d'un laboratoire. L'idée est aussi d'en faire un showroom pour présenter ce qu'il est possible de faire", glisse Marc Bekemans le responsable technologique chez A6K.

"Le labo nous permet de montrer ce qu'on peut faire, mais aussi de faire des essais sur l'installation."
Marco Veneziano
Account Manager chez AGC

Parmi les entreprises intéressées, on retrouve également le verrier AGC. C'est d'ailleurs l'entreprise de Gosselies qui s'est chargée du déploiement concret en installant ses antennes intégrées directement dans du verre.

"Le labo nous permet de montrer ce qu'on peut faire, mais aussi d'effectuer des essais sur l'installation", explique Marco Veneziano, account manager chez AGC. "Nous avons mis deux antennes ce qui est plus que nécessaire pour une telle surface. Mais cela nous permet de tester notamment les interactions."

Le lab carolo aura également le gros avantage d'être la première installation opérationnelle du sud du pays le jour où la 5G sera une réalité en Belgique. "Dès que le réseau pourra être lancé est autorisée, il nous suffira presque de tourner les antennes vers l'extérieur pour avoir le premier réseau", sourit Marc Bekemans.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés