La fin d'Android sur Huawei: quelles conséquences pour les utilisateurs?

©REUTERS

Google a décidé de ne plus proposer Android sur les prochains smartphones Huawei. Le géant chinois devra donc trouver une solution pour ses appareils à venir. En attendant, la marque affirme qu’il n’y aura aucun changement pour les utilisateurs actuels.

Huawei devrait donc se passer des services de Google. L’annonce aura forcément un impact sur la stratégie du groupe. Mais en attendant, quelles sont les conséquences pour les utilisateurs?

Il sera évidemment toujours possible d’utiliser les smartphones chinois. La marque assure également que le fonctionnement des téléphones déjà en circulation ne sera pas du tout affecté par la fin de cette collaboration. Celle-ci ne portera que sur les prochains appareils.

Google Play et les protections de sécurité de Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants.
Mark Jansen
Porte-parole de Google

"Nous allons assurer le service pour tous les gens qui ont acheté un de nos téléphones. Il n’y aura donc pas de conséquence sur nos utilisateurs. Les mises à jour seront toujours disponibles et la sécurité reste assurée", explique l’un des porte-paroles belges du groupe. "Cela concerne aussi le stock dans les magasins et même les prochaines sorties qui étaient déjà prévues depuis longtemps", ajoute-t-il.

L’information a également été confirmée du côté de Google. "Nous nous conformons à l'ordre et en examinons les conséquences. Pour les utilisateurs de nos services, Google Play et les protections de sécurité de Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants", explique Mark Jansen, un porte-parole de Google.

Solution alternative

La question se pose évidemment pour les prochains appareils qui sortiront des usines Huawei et pour lesquels le deuxième plus gros vendeur de smartphones au monde devra se passer de la licence Android. Il existe une version d'Android en libre accès mais beaucoup moins fournie. Elle ne donne par exemple pas accès aux éléments les plus importants comme Gmail ou encore Youtube. Une solution qui ne semble donc pas vraiment réaliste.

Sur ce point, le porte-parole de Huawei ne souhaite pas en dire davantage affirmant qu’il existe toujours un plan B dans ce genre de situation. L’entreprise avait d’ailleurs déjà communiqué au début du scandale sur ce point, expliquant plancher depuis longtemps sur une solution alternative.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect