La réponse de Fitbit et d'Adidas à la montre connectée d'Apple

©REUTERS

Le fabricant d'objets connectés Fitbit a lancé lundi une montre connectée en partenariat avec Adidas, dotée de fonctions allant de la pratique du sport au paiement sans contact avec l'espoir de concurrencer plus étroitement Apple sur ce segment.

A l'heure des balbutiements de la montre connectée, Fitbit était encore le leader incontesté en la matière. Mais avec l'arrivée en trombe d'Apple, Samsung & Co dans le jeu, Fitbit a vu son chiffre d'affaires reculer ces derniers trimestres, pénalisé par la concurrence féroce et l'intérêt croissant des consommateurs pour des produits plus sophistiqués.

Pour rattraper son retard, Fitbit s'est allié à Adidas avec une nouvelle montre baptisée Ionic. Celle-ci est équipée d'un GPS, d'un suivi du rythme cardiaque et d'un système d'étanchéité sous l'eau jusqu'à 50 mètres. Dotée de plusieurs cadrans virtuels et d'une autonomie de quatre jours en utilisation, elle permet aussi de jouer de la musique ou de régler ses achats via Fitbit Pay, l'équivalent de l'Apple Pay utilisé par le groupe à la pomme dans son Apple Watch.

"Dans les prochains mois, on pourra ajouter des cartes American Express éligibles, ainsi que des cartes de crédit et de débit Mastercard et Visa émises par les principales banques dans plus de 10 marchés à travers le monde."

La montre dispose également d'un capteur baptisé SpO2, permettant de détecter les niveaux d'oxygène dans le sang, ce qui pourrait aider à diagnostiquer des troubles comme l'apnée du sommeil.

L'Ionic sera vendue en plusieurs versions à partir de 299,95 dollars (250,53 euros), dont une qui sera proposée l'an prochain par l'équipementier sportif allemand Adidas. En comparaison, Apple, associé à Nike, commercialise l'Apple Watch à partir de 269 dollars. "Fitbit peut prendre quelques parts de marché à Apple en attirant les utilisateurs davantage intéressés par le suivi de leur condition physique, mais nous ne nous attendons pas à ce que cela représente une part importante des ventes totales des montres Apple", a déclaré Alicia Reese, analyste chez Wedbush Securities.

A Wall Street, l'action Fitbit bondissait de 6,5% à 6,10 dollars vers 17h30, heure belge, son niveau le plus élevé depuis mai, dans des volumes d'échanges représentant huit fois la moyenne des 30 jours. Le titre Apple de son côté prenait 0,93% à 161,33 dollars, le Dow Jones et le S&P-500 étant pratiquement stables au même moment.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés