La star de la Bourse de Bruxelles tiendra-t-elle ses promesses?

©REUTERS

Appréciée par tous les analystes qui la suivent, l'action Barco s'est envolée de 90% depuis le début de l'année. Jeudi, on saura si cette confiance a été bien placée. Le spécialiste de la technologie de l'image publiera ses résultats semestriels avant Bourse.

Ce jeudi, Barco donnera le coup d’envoi de la saison des résultats semestriels à la Bourse de Bruxelles. La tâche de la star surprise de ce début d’année sera pour le moins délicate.

Le groupe spécialisé dans la technologie de l’image devra, en effet, justifier la confiance placée en lui par les investisseurs – le titre s’est envolé de 90% depuis le début de l’année – et par les analystes financiers qui conseillent tous un achat de l’action.

Hausse potentielle de 24%

Le plus optimiste d’entre eux, Berenberg, vise même un objectif de cours de 230 euros ce qui correspond à une hausse potentielle de 24% par rapport au cours actuel.

L’enthousiasme du broker repose sur sa confiance en la progression continue du chiffre d’affaires de Barco. Et principalement sur celle à deux chiffres des ventes de ClickShare (système de présentation sans fil à partir d'un portable, Ndlr). Berenberg juge aussi que le marché ne prend pas assez en compte l’opportunité que représente pour Barco la vague de modernisation des salles de cinéma.

Prévisions de Barco...

On sera donc attentifs à ces différents éléments ce jeudi matin avant Bourse. Pour mémoire, à l’issue du premier semestre de l’an dernier, Barco avait généré des ventes de 498,1 millions d’euros, en baisse de 3,8%. Sur l’année, elles s'étaient élevées à 1,03 milliard (-0,5%).

De son côté, l’Ebitda semestriel a atteint 51,5 millions d’euros (+3,3 millions) soit une marge de 10,3% sur les ventes. Sur douze mois, cette dernière se situait à 12,1% et l’Ebitda à 124,5 millions d’euros (+16%).

Pour l’exercice en cours, la direction de Barco table sur une croissance de son chiffre d’affaires autour de 5% ("mid-single digit") et sur la poursuite de la croissance de l’Ebitda et de la marge. De son côté, Berenberg s’attend à une croissance organique de respectivement 5,6%, 6,8% et 6,8% pour 2019, 2020 et 2021.

... et des analystes

A en croire les prévisions des analystes compilées par Bloomberg, ce n’est pas gagné d’avance, du moins pour les ventes. Le consensus table sur un chiffre de 512 millions d’euros, soit une progression de 2,8% par rapport au premier semestre de l’an dernier.

La croissance de l’Ebitda, en revanche, devrait être au rendez-vous avec une estimation à 65,6 millions d’euros, soit un bond de 27,4%!

Verdict, le 18 juillet.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés